22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 18:35
Lisbonne

Mercredi 16 avril

Notre vol Ryanair à destination de Lisbonne décolle de Zaventem à 16h15. Nous arrivons à destination vers 18 heures, heure locale, soit après plus de deux heures et demie de vol. Le vol aller-retour revient à 141 euros par personne, et permet de joindre à un prix des plus raisonnables une destination particulièrement agréable. 

Dès notre arrivée à l'aéroport, nous prenons le métro (linha vermelha) qui nous emmène  pour un peu plus d'un euro par trajet quasiment au pied de notre hôtel, l'Olissippo Saldanha (100 euros la nuit). L'hôtel est agréablement aménagé, dans un look actuel et bien équipé.

Hôtel Olissippo Saldanha

Hôtel Olissippo Saldanha

L'heure du repas étant arrivée, nous partons à pied pour le restaurant O Poleiro, une adresse de cuisine familiale dans un cadre à l'avenant, où nous nous régalons de deux excellentes préparations de poisson : du cabillaud au riz, et des calamars accompagnés de pommes de terre, le tout arrosé d'un Douro blanc conseillé par le patron, et qui convient à merveille. Cette excellente première expérience culinaire se solde par une addition de 56 euros, un montant très raisonnable pour la qualité des produits servis.

Au restaurant O Poleiro

Au restaurant O Poleiro

Nous regagnons notre hôtel, et passons une nuit paisible avant d'aborder notre première journée de découverte de la ville.

Jeudi 17 avril

Plutôt que de prendre le petit déjeuner à l'hôtel (qui coûte tout de même 12 euros par personne), nous préférons sortir, et s'offrir un petit café du matin, accompagné de nos premiers pastéis de nata, petites tartelettes au flan typiques, et dangereusement délicieuses !

Pastéis de nata

Pastéis de nata

Après cette excellente mise en bouche matinale, nous nous lançons à la découverte du Bairro Alto (ville haute) et du Chiado, quartiers caractéristiques avec leurs ruelles populaires, les miradouros (belvédères), de belles demeures et de nombreuses églises. Nous sommes très vite séduits par l'ambiance de ces sympathiques quartiers, où nous déambulons jusqu'au début de l'après-midi.

Nous poursuivons notre visite par le quartier de la Baixa (ville basse), reconnaissable à son harmonieux quadrillage de rues, et dominé par le château de São Jorge, que nous visitons également.

 

Igreja do Carmo

Igreja do Carmo

Vue du Bairro Alto, dominé par le Castelo de São Jorge

Vue du Bairro Alto, dominé par le Castelo de São Jorge

Elevador de Santa Justa

Elevador de Santa Justa

Sé Patriarcal

Sé Patriarcal

La faim nous talonne (nous n'avons mangé en tout et pour tout que deux natas de toute la journée), et nous nous rendons par bateau de l'autre côté du Tage à Cacilhas, pour nous diriger vers le restaurant Ponto Final, à environ un kilomètre de marche du débarcadère. L'établissement est simple et romantique, situé tout au bord de l'eau, et nous nous y régalons d'excellents rougets et sar grillés, accompagnés d'un autre Douro blanc, tout aussi adéquat que celui de la veille. La nuit étant tombée dans l'intervalle, nous regagnons l'embarcadère en longeant le Tage, et reprenons le chemin de l'hôtel.

Traversée du Tage

Traversée du Tage

Au bord de l'eau, au Ponto Final

Au bord de l'eau, au Ponto Final

Vendredi 18 avril

Nous commençons la journée par le rituel du nata, que nous prenons avec notre café à la Pastelaria 1800. Le Jardim Botânico et sa végétation tropicale constituent la première étape de notre itinéraire du jour.

 

Au Jardim Botânico

Au Jardim Botânico

Nous passons ensuite par le viaduc Mãe de agua, et poursuivons par la visite de la Casa de Fernando Pessoa, qui tient plus du musée épuré que du site historique. Après celle-ci, nous nous sustentons de jambon et fromage au marché couvert du Campo de Ourique, où règne une joyeuse animation. Nous passons encore devant divers édifices, avant d'emprunter un tram qui nous emmène à Belém, juste devant le Mosteiro dos Jerónimos. Nous nous rendons ensuite au Jardim do Ultramar, qui nous séduit énormément, puis devant quelques autres bâtiments, et partons vers la Torre de Belém, avant de revenir le long du Tage, pour s'offrir tout d'abord les pastéis de nata de la célèbre Antiga Condeitaria de Belém réputés être les meilleurs de la ville, ce qui ne nous paraît pas exagéré.

Mãe de agua

Mãe de agua

Le lit et le chapeau de Fernando Pessoa

Le lit et le chapeau de Fernando Pessoa

Mosteiro dos Jerónimos

Mosteiro dos Jerónimos

Jardim do Ultramar

Jardim do Ultramar

Torre de Belém

Torre de Belém

Un peu plus loin, nous nous attablons au restaurant O Caseiro, un établissement qui, malgré les recommandations du guide, s'avère décevant, dans le genre piège à touristes.

Nous reprenons le chemin de l'hôtel après une petite promenade dans le centre-ville animé.

Samedi 19 avril

Nous prenons le premier nata du jour à la Pasteleria Versailles, puis visitons différentes églises ainsi que le Parque Eduardo VII, un très grand jardin à la française. 

Parque Eduardo VII

Parque Eduardo VII

Nous poussons une pointe jusqu'au Parque Florestal de Monsanto, un immense espace vert qui occupe quelque 600 hectares, avant de nous diriger vers le quartier Alfama. Nous y découvrons plusieurs églises et monastères et passons un excellent moment lors de la visite du Museu do Fado. Celui-ci est très bien conçu, et retrace l'historique du fado, de ses voix et de ses guitares, avec de nombreux échantillons sonores à l'appui. Nous y avons également droit à la prestation d'une chanteuse et de deux guitaristes, qui nous donnent un avant-goût de ce qui va suivre, car nous comptons assister à une séance de fado improvisé dans un petit café du quartier, le Tasca do Jaime. Nous y arrivons vers 17 heures, et devons attendre un peu à l'extérieur en raison de l'affluence. Nous finissons par trouver une table aux premières loges pour écouter successivement un et une fadiste accompagnés par trois guitaristes. L'ambiance est très décontractée et bon enfant, et nous y passons un moment particulièrement agréable.

Museu do Fado

Museu do Fado

En plein fado vadio

En plein fado vadio

Une douze cordes au Tasca do Jaime

Une douze cordes au Tasca do Jaime

L'heure du dîner étant arrivée, nous nous rendons au Faz Figura, un restaurant qui propose une gastronomie portugaise raffinée dans un cadre élégant avec vue sur le Tage. Nous y dégustons une joue de bœuf et une préparation de porc, avec un excellent Douro rouge, avant de regagner notre hôtel.

Dimanche 20 avril

Nous prenons notre petit déjeuner à la Pastelaria Mexicana, avec nata et café, puis prenons le métro jusqu'à la station Oriente, pour y découvrir le Parque das Nações, l'ancien espace de l'Expo 98. Nous y visitons d'abord le centre commercial Vasco de Gama, puis nous promenons le long du Tage, au fil des différents pavillons et jardins. L'espace, quoique vaste, est très bien exploité et paticulièrement agréable. Nous faisons demi-tour en empruntant le téléphérique qui survole le site, puis visitons l'Oceanário, avec un étonnant et gigantesque aquarium central.

Pastelaria Mexicana

Pastelaria Mexicana

Parque das Nações vu du téléphérique

Parque das Nações vu du téléphérique

L'Oceanário vu du téléphérique

L'Oceanário vu du téléphérique

Nous reprenons le métro pour regagner le quartier de notre hôtel, prenons un repas décevant au O Galeto, et récupérons nos bagages avant de prendre le chemin du retour à l'aéroport. Notre avion décolle à 17h50, et nous atterrissons à Zaventem peu avant 10 heures.

Faut-il aller à Lisbonne ? Oui, certainement, et quatre jours ne sont pas de trop pour avoir un aperçu suffisant de la ville. Nous avons apprécié la douceur de vivre dégagée par Lisbonne, son caractère encore très authentique et la grande gentillesse de ses habitants. 

Avec un vol à 141 euros, 4 nuits d'hôtel à 100 euros (il est facile de trouver moins cher si on le souhaite) et des repas à environ 25 euros par personne vin compris (là aussi, on peut aisément faire à moins), on peut souligner l'excellent rapport qualité-prix de ce city-trip. 

Catherine et Daniel

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Citytrips
commenter cet article

commentaires