19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 19:11
Terborght

Chère lectrice, cher lecteur, bonjour !

Le restaurant Terborght est situé Oude Dorp, 16/18 à Huizingen. L'établissement, transformé en 2012, est décoré sobrement, avec briques apparentes et murs blancs. On nous installe à une jolie table pour deux, un peu en retrait, bien agréable. Il convient de préciser que nous avons réservé par l'intermédiaire de Groupon : nous avons donc un menu imposé (à 50 euros par personne), qui s'avère peu ou prou correspondre au menu Terborght proposé à 85 euros. Pour l'accompagner, nous avons le choix entre un arrangement vins à 39 euros, ou la version "de luxe" à 64 euros, pour laquelle nous optons. Ce même choix est du reste proposé au même prix "hors Groupon".

En guise d'apéritif, nous optons pour une coupe de champagne (15 euros) Bruno Paillard. 

Rapidement, on nous apporte la première mise en bouche, un sorbet au gin tonic et concombre, servie sur une cuillère. Rafraîchissant, mais assez banal et déjà légèrement fondu.

  

Sorbet gin tonic et concombre

Sorbet gin tonic et concombre

Vient ensuite une structure de tomate, basilic et crabe. Une préparation goûteuse, réalisée avec des ingrédients simples et bien mis en valeur.

Tomate, basilic, crabe

Tomate, basilic, crabe

La dernière mise en bouche est servie sur une planche, et propose trois préparations : saumon fumé et mariné, tête de porc pressée avec carotte et moutarde, et avocat avec moules et foccacia. Encore une fois, nous retrouvons cette grande efficacité avec des produits simples, qui se retrouvent magnifiés.

Saumon, tête de porc et moules

Saumon, tête de porc et moules

Notre premier vin nous est servi : un Riesling Weingut am Stein allemand, de Würzburg. Un vin à la fois vif, onctueux et minéral.

Il accompagnera notre premier plat, de l'anguille fumée avec foie d'oie, betterave rouge et granny smith. Nous apprécions la combinaison de ces différentes saveurs, en particulier l'assemblage de l'anguille fumée et de la betterave.

Anguille fumée

Anguille fumée

Pour suivre, on  nous apporte des crevettes grises de Zeebruges avec œuf de caille poché, artichaut et pommes de terre. Nous avons là une préparation à l'image de ce qui a précédé, simple et savoureuse. Dans notre verre, un Pouilly fumé La Moynerie 2012, d'une agréable minéralité. 

Crevettes grises

Crevettes grises

Le dernier vin blanc de la soirée sera un Montagny Prélude 2012.  Il accompagne une coquille Saint-Jacques de Dieppe avec potiron, truffe, jambon iberico et joue de porc. La Saint-Jacques est malheureusement peu mise en valeur, en raison d'un environnement assez confus.

Saint-Jacques

Saint-Jacques

On nous sert à présent du gibier, un morceau de cerf avec céleri-rave, salsifis, cèpe, champignons et pomme dauphine. Un plat de saison, présenté de manière classique : une viande bien cuite et de bonne qualité, et un accompagnement assez conventionnel. Le vin rouge servi est un Montsant (Espagne) Acustic Celler 2012. Un vin évoquant les fruits mûrs, qui nous séduit moyennement. 

 

Cerf

Cerf

Le premier dessert est une structure d'ananas, menthe, coco et citron vert, qui nous enchante particulièrement. Il est bien mis en valeur par un Riesling Auslese 2011 de Weegmüller (Allemagne). 

Structure d'ananas

Structure d'ananas

Le second dessert décline banane, chocolat, rhum et épices. Une présentation soignée pour une combinaison classique, mais efficace.

Banane, chocolat, rhum

Banane, chocolat, rhum

Nos cafés sont accompagnés d'un délicieux plateau de mignardises, qui clôturent le repas en douceur.

Mignardises

Mignardises

En conclusion, nous avons bien mangé au Terborght. Il s'agit d'une cuisine de conception classique, soignée et savoureuse. Toutefois, nous avons pu trouver en d'autres lieux une cuisine de plus haut vol pour un prix équivalent. En effet, pour un menu affiché à 85 euros, nous estimons que le rapport qualité-prix n'est pas des meilleurs. Nous étions donc heureux de n'avoir payé que 50 euros grâce à Groupon. En ce qui concerne les vins, notre sélection "de luxe" à 64 euros nous a paru elle aussi assez onéreuse pour ce que nous avons pu déguster, et peut-être aurait-il mieux valu se contenter de la formule de base à 39 euros.

Faut-il aller au Terborght ? Si le rapport qualité/prix n'est pas votre priorité, vous y ferez un très bon repas. 

Catherine et Daniel

Partager cet article

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Restaurants étoilés
commenter cet article

commentaires