22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 19:21
Afrique du Sud - 4 : Parc Kruger et Swaziland

Lundi 23 juillet

Comme prévu, le réveil sonne à 4h30 et nous quittons les lieux à 4h45. Nous atteignons l’Orpen Gate du parc vers 6h30, nous acquittons des formalités d’entrée (formulaire + 328 ZAR par personne, soit une vingtaine d'euros). Dès notre entrée dans le parc, nous voyons de nombreux animaux : impalas, gnous, koudous ainsi que de nombreux oiseaux. Un peu plus loin, nous croisons notre première girafe du jour, quelques zèbres, puis, un peu d’arriver avant notre première halte, à Satara, nous tombons sur notre premier éléphant, à 4 ou 5 mètres de notre voiture, mangeant paisiblement.

Afrique du Sud - 4 : Parc Kruger et Swaziland
Afrique du Sud - 4 : Parc Kruger et Swaziland

Nous passons le reste de l’après-midi à explorer une petite portion de cet immense parc (350 km sur 60 km, soit 19 633 km2), sillonné par 2 500 km de routes et pistes. Selon notre expérience, il est plus facile de croiser des animaux au bord des pistes "de terre" qu’en restant sur les routes goudronnées. Nous avons acheté un petit fascicule très bien conçu consacré au parc, avec un plan très détaillé, des illustrations permettant d’identifier les animaux croisés, des explications ainsi qu'une liste permettant de cocher les animaux observés.

Un peu plus loin, nous faisons une nouvelle halte et achetons des sandwiches aussi médiocres que le petit déjeuner pris le matin à Satara. Du reste, un singe s’empare subrepticement de la plus grande part de ce très mauvais repas. L’heure avançant, nous nous dirigeons progressivement vers la porte Phabeni. Environ une demi-heure avant de sortir du parc, nous avons la chance d’apercevoir un léopard.

Malheureusement, il est temps de quitter le parc, qui ferme ses portes à 17h30. Nous n’avons pas vu passer ces onze heures d’exploration. 

Afrique du Sud - 4 : Parc Kruger et Swaziland
Afrique du Sud - 4 : Parc Kruger et Swaziland

Nous prenons maintenant la direction d’Hazyview, la ville la plus proche, située à une demi-heure de route, pour rejoindre notre adresse du jour, le Kruger Adventure Lodge. Nous effectuons le check-in, payons (1026 ZAR, soit environ 65 euros) notre tente plutôt sobre et décorée avec peu de goût, mais où nous découvrons avec plaisir un chauffage qui fonctionne (le premier depuis notre départ), un plus très appréciable lorsque la température descend à 5 degrés la nuit. Nous prenons notre repas du soir au petit café sous tente de l’hôtel, qui propose soit un buffet déjà presque vide, soit un menu en trois services (salade, poulet et dessert pour environ 10 euros), pour lequel nous optons. De la nourriture de cafeteria, accompagnée d’un verre de vin bas de gamme.

Mardi 24 juillet

Nous prenons notre petit déjeuner tranquillement au lodge, puis partons en direction du Swaziland. Comme nous nous rapprochons de la frontière, le paysage gagne en altitude, et nous passons par des massifs arrondis qui font quelque peu penser à l’Auvergne. Le poste frontière est tout petit, le paysage bucolique, et les douaniers tout à fait charmants. L’officier du Swaziland prend même d’autorité l’initiative d’appeler notre hôtel de destination afin de pouvoir nous expliquer la route.  Nous repartons du poste de douane pour découvrir une route dans un état déplorable, qui se transforme bien vite en piste défoncée surplombant les précipices. Nous avançons à 15 kilomètres/heure pendant près de 40 km. En cours de route, nous embarquons une jeune auto-stoppeuse locale, qui travaille comme bûcheronne dans les immenses étendues d’arbres destinées à l’exploitation et qui couvrent les montagnes environnantes. Les parties exploitées de ces forêts sont donc mises à nu, et la terre brûlée.

Après avoir déposé notre jeune auto-stoppeuse à Piggs Peak, la route se fait heureusement meilleure, et nous arrivons sans encombre à Ezulwini, au Ezulwini Guesthouse, vers 15h30. Notre établissement (1300 SZL, soit 85 €) est plutôt kitsch, mais le patron s’avère très serviable, et intarissable sur le Swaziland comme sur l’Afrique du Sud qu’il semble connaître comme sa poche. Pour notre repas du soir, il nous recommande le restaurant du Mantenga Lodge situé non loin de là sur une hauteur. Nous y commandons des grillades et une spécialité de « viande au feu » typique du Swaziland. Le repas est de bonne qualité (environ 45 euros pour deux, avec une bouteille de Pinotage), et l’environnement agréable. 

Mercredi 25 juillet

Nous nous levons à 5 heures du matin, emportons les en-cas que nous ont préparés nos hôtes, et prenons la route du Hlane Royal National Park, que nous atteignons deux heures plus tard. L’entrée est peu onéreuse (50 SZL, soit environ 3 euros), le parc est nettement plus restreint en termes de dimensions que le Kruger (300 km2 seulement), mais aussi beaucoup plus sauvage, sans piste asphaltée et avec une concentration d’animaux plus importante. Nous commençons par un petit tour en voiture dans les sentiers de la réserve, et nous retrouvons très vite nez à nez avec trois rhinocéros qui nous barrent la route. Totalement ignorants en ce qui concerne le comportement de ces animaux, nous hésitons longtemps avant d’oser emprunter la route qui les sépare. Tout se passe bien néanmoins. Nous louons ensuite les services d’un ranger pour une visite guidée en 4X4, ce qui nous permet de voir plusieurs autres rhinocéros, dont un bébé de 4 mois environ, ainsi que tout un groupe de  lions passablement léthargiques. 

Afrique du Sud - 4 : Parc Kruger et Swaziland
Afrique du Sud - 4 : Parc Kruger et Swaziland

Après cette belle visite, nous repartons pour Hluhluwe, distant de 230 km. La route du Swaziland jusqu’à la frontière est littéralement truffée de « pot holes », soit des nids de poule particulièrement profonds qui nous ralentissent considérablement. Les choses changent complètement au-delà de la frontière, et les 190 km restants filent sans anicroche. Nous arrivons à destination, l'Ama Zulu Guest House and Safari, un superbe endroit extrêmement soigné et aménagé avec goût (1.000 ZAR, soit 64 euros).

Le patron nous recommande le restaurant de l’Anew Lodge pour notre repas du soir. Nous y mangeons des viandes de bonne qualité, mais préparées de manière discutable et servies dans un cadre impersonnel. L’addition s’élève à 480 ZAR soit environ 30 euros, bouteille de vin comprise.

Partager cet article

Repost0

commentaires