13 août 2019 2 13 /08 /août /2019 03:30
Trois semaines dans l’Ouest américain - 2 :  de San Francisco à Los Angeles par la côte

Samedi 20 juillet

Après un passage chez notre Deli préféré pour le petit déjeuner, nous quittons San Francisco et empruntons la Route 1 qui longe le Pacifique en direction de Los Angeles. Nous effectuons une première halte à Half Moon Bay, paisible petite bourgade qui s’enorgueillit d’une… minuscule prison à deux cellules, que nous ne manquons pas de visiter ! Nous poursuivons notre route jusqu’à Pigeon Point et son phare, qui offre une très jolie vue sur l’océan.

Pigeon Point

Pigeon Point

Notre étape suivante est Año Nuevo State Park, une réserve naturelle dans laquelle nous effectuons une bonne promenade à pied afin de découvrir une colonie d’éléphants de mer. Le centre des visiteurs du parc propose un excellent film documentaire sur ces représentants du genre Mirounga, dont les mâles pèsent parfois jusqu’à 3 tonnes.

Éléphants de mer

Éléphants de mer

Nous reprenons la route en direction de Santa Cruz, une ville balnéaire typique que nous traversons afin de nous rendre à Salinas, notre étape du jour. Nous y logeons au motel Super 8 by Wyndham, qui propose des chambres propres et ordinaires (100 dollars la nuit avec petit déjeuner). Nous prenons notre dîner au restaurant Patria, qui propose une cuisine pseudo-italienne en larges portions. Notre addition s’élève à 85 dollars.

Notre chambre à Salinas

Notre chambre à Salinas

Dimanche 21 juillet

Nous prenons notre petit déjeuner au motel, où nous cuisons quelques gaufres que nous nappons de sirop d’érable. Nous voilà prêts à reprendre la route en direction de l’aquarium de Monterey. Les billets, achetés sur Internet, reviennent à 50 dollars par personne, auxquels il faut encore rajouter 15 dollars de parking. Une visite assez coûteuse, mais qui en vaut la peine, grâce à une scénographie particulièrement réussie. Mention spéciale pour les spectaculaires aquariums à bancs de poissons et la salle des méduses.

Aquarium de Monterey

Aquarium de Monterey

Après cette visite, nous effectuons le 17-Mile Drive, un parcours payant (10,5 dollars) serpentant entre océan et cyprès. 27 kilomètres de ‘scenic road’ où s’échelonnent, outre de pittoresques points de vue, les nombreuses villas de millionnaires et les parcours de golf qui vont de pair.

Nous continuons à longer l’océan et rejoignons le Bixby Creek Bridge. Au-delà, la route en lacets montagneux traverse une succession de points intéressants, tels que la ville de Carmel et la région sauvage et magnifiquement préservée de Big Sur, avec d’un côté des falaises vertigineuses et des criques rocheuses, et de l’autre, de magnifiques séquoias. La faim se faisant sentir, nous faisons une halte au Big Sur River Inn Restaurant, une grande maison en rondins qui propose une cuisine simple à des prix légèrement excessifs (50 dollars pour un hamburger, une salade, une bière et un cidre).

La route 1 se poursuit au fil de nombreuses réserves naturelles, et le relief s’adoucit. Nous quittons la route principale en direction de Hearst Castle, la gigantesque résidence du magnat de la presse, commencée en 1922 mais jamais achevée. Elle s’élève sur un promontoire accessible uniquement par navette, mais il est déjà trop tard pour les visites lorsque nous arrivons. Nous nous contentons d’admirer au loin cette imposante bâtisse aux 115 pièces, une des maisons les plus chères du monde, qui abrite une extravagante collection de meubles et d’œuvres d’art de tous types.

Bixby Creek Bridge

Bixby Creek Bridge

Hearst Castle

Hearst Castle

Il ne nous reste plus qu’à rejoindre notre étape du jour, San Luis Obispo. Nous logeons au Budget Inn (100 dollars), un établissement ordinaire, simple et propre. Pour le repas du soir, nous optons pour le Big Sky Cafe, qui propose une cuisine à base de produits bio dans divers styles culinaires. Nous optons pour deux bowls, un asiatique, l’autre mexicain, savoureux et généreux à souhait. L’addition s’élève à 65 dollars, boissons comprises.

Notre chambre à San Luis Obispo

Notre chambre à San Luis Obispo

Lundi 22 juillet

Après un médiocre petit déjeuner au motel, nous mettons le cap sur la petite ville de Solvang, créée en 1911 par une colonie de Danois dans le style du pays, avec maisons à colombages, moulins et cigognes sur le toit. Un petit côté carte postale hyper soigné.

Solvang

Solvang

Nous reprenons le volant en direction de Santa Barbara. La ville, à la fois station balnéaire huppée et ville universitaire, a toutefois conservé quelques traces de son passé espagnol. Il y règne une ambiance agréable qui respire une réelle qualité de vie. À pied, nous descendons State Street, l’artère principale bordée d’agréables boutiques et restaurants qui se prolonge jusque dans l’océan par le Stearns Wharf, un large ponton de bois. Tout au bout, la Santa Barbara Shellfish Company propose différents fruits de mer de la plus grande fraîcheur. Nous nous régalons de crabe brun, de corail d’oursin et de noix de Saint-Jacques (70 dollars pour deux).

 

Santa Barbara

Santa Barbara

Après cette agréable pause, nous regagnons la voiture et mettons le cap sur Malibu, cité balnéaire constituée pour l’essentiel de la plage préférée de la jet-set et des stars, avec des maisons de luxe construites entre la mer et la route. Nous décidons de ne pas nous arrêter et poursuivons jusqu’à notre destination finale, la Cozy private Guest House à Los Angeles. Éric, le jeune et sympathique propriétaire des lieux, nous installe dans l’agréable annexe de sa maison privée (100 dollars la nuit). Nous apprécions d’emblée le calme de ce quartier résidentiel qui nous servira de port d’attache pour les deux jours à venir. Pour le dîner, nous optons pour le Misfit à Santa Monica, dans un joli cadre de style rétro Art déco, où nous commandons des ailes de poulet et un toast aux pêches grillées, le tout arrosé d’une bière et d’un verre de vin (55 dollars). Une soirée agréable malgré un niveau sonore quelque peu élevé.

Cozy private Guest House

Cozy private Guest House

Bar du Misfit

Bar du Misfit

Partager cet article

Repost0

commentaires