14 août 2019 3 14 /08 /août /2019 22:31
Trois semaines dans l’Ouest américain - 4 : de Los Angeles à Page

Jeudi 25 juillet

Nous nous levons tôt car une longue route nous attend aujourd’hui : 400 kilomètres de la célèbre U.S. Route 66 séparent Los Angeles de Needles, la ville étape où nous passerons la nuit. Chemin faisant, nous faisons une brève halte à Barstow, petite municipalité ornée de quelques ‘murals’, avant d’arriver à Calico, une ancienne ville minière fondée en 1881 et reconstruite dans son état d’origine. Si le lieu est clairement touristique, il permet néanmoins de se faire une excellente idée des conditions de vie de l’époque.

Mural à Barstow

Mural à Barstow

Calico

Calico

Après cette visite, nous nous arrêtons au restaurant Peggy Sue’s 50’s Diner situé à quelques kilomètres de là, à Yermo. Un établissement tout droit sorti du passé avec ses banquettes en skaï, sa décoration, sa musique et ses serveuses… (en tenue) d’époque. Daniel y mange un solide hamburger (moins de 10 dollars) puis nous reprenons la route en direction de Needles, avec une petite halte à Amboy, zone non incorporée dont l’ambiance n’est pas sans évoquer Bagdad Cafe.

Au Peggy Sue's 50's Diner

Au Peggy Sue's 50's Diner

Nous arrivons finalement au Rio del Sol Inn, le motel dans lequel nous avons réservé une chambre (109 dollars). Après un peu de repos, nous profitons de la piscine, une réelle bénédiction lorsque le thermomètre affiche 47°C ! Pour notre dîner, nous optons pour le Wagon Wheel Restaurant, un hommage intégral à l’ambiance ‘Route 66’, où on nous sert une nourriture roborative, mais savoureuse pour un prix moyen (60 dollars).

Notre chambre au Rio del Sol Inn

Notre chambre au Rio del Sol Inn

Au Wagon Wheel Restaurant

Au Wagon Wheel Restaurant

Vendredi 26 juillet

La journée commence mal : pris de violents maux de ventre pendant la nuit, Daniel doit se rendre à l’hôpital local, où il est rapidement pris en charge : prise de sang, analyse d’urine et scanner sont effectués dès notre arrivée, et les résultats disponibles dans l’heure. Une sévère déshydratation due aux grandes chaleurs a révélé la présence de calculs biliaires. Daniel est mis sous perfusion, et on lui administre trois bons litres d’eau augmentés de quelques médicaments qui le remettent rapidement sur pied. Cette mésaventure nous aura permis d’apprécier la qualité des services d’urgence d’un hôpital américain, autrement plus efficace qu’en Belgique ! Croisons les doigts pour qu’Europ Assistance, qui n’avance les fonds qu’en cas d’hospitalisation, sera à la hauteur en ce qui concerne le remboursement des quelque 6.700 dollars que coûte cette intervention. 

Il est plus de 13h30 lorsque nous reprenons la route, en direction tout d’abord d’Oatman, un petit hameau pittoresque, ancienne mine d’or, dont les bâtiments semblent tout droit sortis d’un western. La route grimpe ensuite à mille mètres d’altitude pour atteindre Sitgreaves Pass, puis redescend vers Kingman où nous faisons halte le temps d’acheter dans une pharmacie drive-in les médicaments prescrits le matin. Nous quittons ensuite la route principale pour rejoindre la minuscule communauté non incorporée de Hackberry, puis traversons Seligman pour atteindre enfin notre étape du jour, Williams, petite ville touristique dans le style cow boy et point d’entrée idéal pour la visite du Grand Canyon, prévue pour le lendemain. Nous logeons au Buffalo Pointe Inn (101 dollars), un établissement un peu vieillot et aux chambres minuscules. Daniel préférant s’abstenir, Catherine part seule à la recherche d’un restaurant, et s’attable au Red Raven, une adresse agréable pour une ardoise plutôt douce d’environ 25 dollars.

Oatman

Oatman

Notre hôtel, le Buffalo Pointe Inn

Notre hôtel, le Buffalo Pointe Inn

Samedi 27 juillet

Le petit déjeuner au Buffalo Pointe Inn est plutôt médiocre. Nous mettons le cap sur le Grand Canyon, que nous atteignons une bonne heure plus tard. Nous nous arrêtons au Visitor Center afin d’acheter le billet, un pass de 7 jours qui nous revient à 35 dollars. Munis d’un plan du parc, nous entamons la visite de la partie accessible au public, soit une route le long de laquelle s’échelonnent une succession de points de vue sur ce gigantesque canyon creusé par le fleuve Colorado sur 450 km de long, avec une profondeur moyenne de 1300 mètres pour une largeur variant de 5,5 à 30 km. Les strates géologiques qui strient les versants du canyon sont de toute beauté. Le parcours prend une bonne heure, et nous continuons notre route en direction de Monument Valley.

Grand Canyon

Grand Canyon

Trois semaines dans l’Ouest américain - 4 : de Los Angeles à Page

Nous effectuons une brève halte à la Little Colorado River Gorge, un site où il est possible de s’approcher à pied tout au bord de ce canyon où coule l’affluent homonyme du ‘grand’ Colorado, qu’il rejoint du reste plus loin dans le Grand Canyon. Le site se trouve en pleine réserve Navajo, et de nombreux locaux vendent leur artisanat le long de la route.

Little Colorado River Gorge

Little Colorado River Gorge

Indien Navajo

Indien Navajo

Nous arrivons au Visitor Center de Monument Valley vers 18 heures, achetons notre ticket d’accès (20 dollars), puis empruntons la piste tantôt caillouteuse, tantôt sablonneuse de la boucle qui permet de découvrir le site. En cette fin de journée ensoleillée, les formations rocheuses apparaissent comme sculptées dans la lumière. Un spectacle aussi grandiose que magique ! Le site appartient aux Navajos, et on peut faire appel aux services d’un guide amérindien qui vous emmènera dans des zones non accessibles autrement. Des balades à cheval sont également proposées.

Notre parcours dure une bonne heure, puis nous poursuivons notre route jusqu’à Bluff, notre destination du jour. Tout le trajet est à l’image de Monument Valley, ce qui rend cette dernière portion de route particulièrement agréable à parcourir dans le soleil couchant.

Monument Valley

Monument Valley

Nous arrivons au Canyon Wren Bed & Breakfast (102 dollars), une adorable maison en bois nichée dans la verdure au pied de formations rocheuses. Les propriétaires Charlie et Susan sont charmants, extrêmement attentionnés, et le lieu regorge de charme grâce aux talents de décoratrice de la maîtresse de maison.

Pour le dîner, nos hôtes nous recommandent le Comb Ridge Eat and Drink, un petit restaurant décoré avec soin et proposant une cuisine bien relevée. Nous y prenons des tacos végétariens accompagnés d’un verre de Chardonnay, pour une addition d’environ 50 dollars pour deux.

Notre chambre au Canyon Wren Bed & Breakfast

Notre chambre au Canyon Wren Bed & Breakfast

Dimanche 28 juillet

Nos hôtes nous ont concocté un petit déjeuner de rêve, avec fruits frais du jardin, muesli maison, et œuf Bénédicte préparé de main de maître par Charlie, ancien chef de son état ! Nous nous sentons particulièrement bien dans ce gîte accueillant, et nous y prolongeons notre séjour de quelques heures avant de reprendre la route en direction de Page. En chemin, nous faisons un léger détour afin de jeter un coup d’œil aux méandres du Colorado au Gooseneck.

Sous le porche du Canyon Wren Bed & Breakfast

Sous le porche du Canyon Wren Bed & Breakfast

Gooseneck

Gooseneck

Deux heures plus tard, nous atteignons Page, une ville fondée en 1957, pas vraiment charmante mais idéale pour la visite des sites environnants. Nous déposons nos bagages au Motel 6 (207 dollars pour deux nuits), piquons une tête dans la piscine attenante, et passons un moment à la laverie du motel avant de nous rendre au restaurant du soir, la State 48 Tavern, une brasserie correcte dans laquelle nous commandons des salades accompagnées d’un verre de vin (55 dollars pour deux).

Notre chambre au Motel 6

Notre chambre au Motel 6

Trois semaines dans l’Ouest américain - 4 : de Los Angeles à Page

Partager cet article

Repost0

commentaires