8 octobre 2019 2 08 /10 /octobre /2019 17:38
Cinq jours à Vienne : jour 1

Vendredi 20 septembre

C’est à 6h50 que décolle notre avion pour Vienne au départ de Zaventem (195 euros aller-retour).  Nous atterrissons 1h45 plus tard, activons notre Vienna City Card (65 euros) qui nous donne accès à 3 jours de transports en commun gratuits ainsi qu’à de nombreuses réductions dans les musées et autres lieux d’intérêt, puis prenons un bus qui nous amène au centre-ville. Nous logeons à l’Hôtel Beethoven, situé Papagenogasse, une ruelle calme à deux pas du Palais de la Sécession et au pied du Theater an der Wien. L’établissement présente une décoration cosy, avec des chambres plutôt modernes et de bon goût (200 euros la nuit avec petit déjeuner).

Notre chambre à l'hôtel Beethoven

Notre chambre à l'hôtel Beethoven

Après avoir déposé nos bagages, nous commençons par explorer les environs et nous dirigeons tout d’abord vers le Palais de la Sécession, première réalisation Jugendstil signée Olbrich. Ce superbe bâtiment blanc coiffé d’un dôme doré abrite la célèbre frise de Klimt dédiée à Beethoven.

Palais de la Sécession

Palais de la Sécession

Frise Beethoven de Klimt

Frise Beethoven de Klimt

Nous poursuivons jusqu’à la Majolikahaus avec sa jolie façade florale et sa voisine, la Musenhaus aux grands médaillons dorés, toutes deux d’Otto Wagner, typiques du Jugendstil viennois.

Majolikahaus

Majolikahaus

Musenhaus

Musenhaus

Nos pas nous mènent ensuite à la Karlskirche, puis la Schwarzenbergplatz, longue place symétrique bordée de bâtiments de style baroque et néo-baroque, caractérisée par le monument de la libération de Vienne par l’armée rouge et sa jolie fontaine.

Schwarzenbergplatz

Schwarzenbergplatz

Nous nous rendons ensuite au Belvédère, le palais d’été du prince Eugen, qui se compose de deux parties. Le Belvédère inférieur est séparé du Belvédère supérieur par un très beau jardin de style baroque orné de bassins et de sphinges. Le bâtiment supérieur est le palais d’apparat, qui offre une jolie vue sur le jardin et la ville en contrebas. Il abrite la majeure partie des œuvres de Klimt, ainsi que nombreuses toiles de Schiele et d’autres artistes des 19e et 20e siècles.

Belvédère

Belvédère

Cinq jours à Vienne : jour 1

Un coup de métro nous amène à la Griechenkirche, une église orthodoxe en briques rouges. Nous déambulons jusqu’à la Maria am Gestade, une des plus anciennes églises de la ville (14e siècle), surmontée d’une flèche ajourée du 17e. À deux pas de là se trouve l’Altes Rathaus ainsi que la Judenplatz, une jolie place servant d’écrin à un blanc et sobre mémorial de l’Holocauste.

Judenplatz

Judenplatz

Nous poursuivons notre promenade et arrivons au Graben, un ancien fossé romain devenu l’artère symbolique de Vienne au début du 19e siècle. Bordé d’immeubles bourgeois, le Graben encadre la grande colonne votive de la peste (1693). Dans le prolongement du Graben, nous arrivons au Stephansdom, une cathédrale de style gothique flamboyant au toit vernissé et à la flèche dentelée, malheureusement en travaux.

Graben

Graben

Stephansdom

Stephansdom

La dernière visite du jour est pour la Mozarthaus Vienna, où Mozart vécut de 1784 À 1787 et composa notamment les Noces de Figaro. Si la maison ne comporte que très peu d’éléments d’origine, elle offre une belle présentation de la vie et de l’œuvre du compositeur.

Manuscrit du Dies Irae

Manuscrit du Dies Irae

Après cette très longue journée, nous nous rendons au restaurant Ludwig van (Laimgrubengasse 22) où nous avons réservé une table. L’établissement fut jadis l’une des demeures de Beethoven. Le restaurant offre un cadre très authentique dans le style auberge, avec de jolis meubles anciens, et sert une cuisine basée sur la tradition et revisitée avec brio. Tant les mets que les vins servis sont de grande qualité, avec un service particulièrement jovial et sympathique. Le menu 5 services avec vins assortis (95 euros par personne) est vraiment de haut vol et d’un très bon rapport qualité prix !

Au Ludwig van

Au Ludwig van

Partager cet article

Repost0

commentaires