6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 16:16
Goa 20

 

8 juillet : Bruxelles - Goa

Nous voilà partis pour un périple de trois vols, avec escales à Munich et Doha, à destination de Goa, soit une bonne quinzaine d'heures de voyage. Après un bretzel et un Riesling à Munich, un café et un sandwich à Doha, nous arrivons enfin à Goa.

Le transfert de l'aéroport vers Panjim, soit une trentaine de kilomètres, se déroule sans encombre sur une route vide de toute circulation, vu l'heure très tardive (4 heures du matin). Le taxi prépayé ne nous coûte qu'environ 700 Rs, soit une dizaine d'euros.

Notre hôtel, le Panjim Inn, est une demeure construite il y a trois siècles, toute meublée dans un style colonial. Un grand lit haut à baldaquin nous attend dans notre chambre, et nous nous y écroulons de fatigue !

9 juillet : Goa

Nous ne nous levons que très tard le lendemain, et quittons l'hôtel vers une heure sans avoir pris de petit déjeuner. Nous partons à pied au fil des ruelles de Panjim, où nous croisons de très nombreux écoliers en uniforme. Le temps de prendre deux délicieux lassi, nous entamons l'exploration de la ville.

GOA 1 hôtel Goa 2
Hôtel Panjim Inn - notre chambre           Panjim Inn - extérieur          
Goa 3 Goa 4
Maison goanaise           Cantinho          


Nous découvrons de jolies maisons aux façades colorées, dans un style portugais, avec aussi quelques azulejos typiques. Nous visitons essentiellement les quartiers de Fontainhas et Altinho, justement réputés pour leurs qualités architecturales, et admirons au passage la blancheur de Notre-Dame-de-l'Immaculée-Conception et celle du palais de l'Archevêché. Le temple Maruti, un étrange temple rose saumon dédié à Hanuman, offre un joli panorama sur le quartier.

Goa 5 Goa 6
   
Goa 7 Goa 8
Notre-Dame-de-l'Immaculée-Conception           Temple Maruti          


Après ces premières heures de promenade, nous rentrons nous reposer, et dormons jusqu'à l'heure du repas, que nous prenons à l'hôtel même. Un repas honnête sans plus, avec un curry goanais de crevettes et un soportel, plat de foie et de viande de porc. Le petit dessert à base de noix de coco, appelé bebinca, assez compact et arrosé de jus de citron vert, est heureusement particulièrement savoureux.

Goa 9
Palais de l'Archevêché


10 juillet : Goa

Après un petit déjeuner d'œufs brouillés, de lassi et de masala chai, nous partons pour un tour en minibus, pour une visite d'une journée du sud de Goa. Pour 250 Rs par personne (un peu plus de 4 euros), nous prenons la route vers 9h30 du matin, accompagnés d'une dizaine de touristes indiens.

Goa 10 Goa 11 Goa 12
Dona-Paula Colva Beach Aquarium


Nous commençons par le site Dona-Paula, à l'estuaire du Zuari. Nous visitons ensuite deux plages, Miramar et Colva Beach. Malheureusement, le temps est loin d'être de la partie, et la pluie ne nous incite pas à profiter de la beauté des lieux. En route, nous avons droit à la visite d'un aquarium, l'Abyss Marine Fish Aquarium, relativement pitoyable, plus touchant par sa modestie que par son intérêt intrinsèque. L'arrêt lunch se déroule au Shangri La, un petit café à la campagne, où nous mangeons des crevettes et des calamars grillés et très épicés.

Goa 13 Goa 14



Nous reprenons la route et allons visiter à Loutolim un ancien manoir portugais resté intact, meubles et ustensiles compris. Une visite très touchante, qui donne l'impression de faire un saut dans le passé. Nous voilà repartis pour la visite de deux temples, le Shri Mangueshi Temple, dans le village de Priol, et le Shri Shantadurga Temple, près de Goa, tous deux assez quelconques. Nous terminons la visite par les églises d'Old Goa : la basilique de Bom Jesus, et la cathédrale Sainte-Catherine. Plus impressionnantes par leur taille en cette contrée que par une réelle beauté architecturale. Nous sommes assez surpris de voir qu'Old Goa ne se limite essentiellement plus qu'à cette esplanade et ces bâtiments religieux.

Goa 15 Goa 16
Miramar Beach Manoir de Loutolim


C'est sous une pluie toujours battante que nous rentrons à l'hôtel, où nous nous séchons un peu avant de repartir pour notre dîner. Le Viva Panjim est un petit restaurant charmant et familial, situé tout près de notre hôtel, et nous nous y régalons de poulet xacuti et de poisson vindaloo, précédés de cocktails à base de féni, un alcool de noix de cajou.

Goa 17
Old Goa


11 juillet : Goa

La promenade du jour nous emmène dans le nord de Goa, soit les plages qui font la réputation de l'endroit. Nous avons choisi de louer une voiture pour la journée, ce qui nous revient à une vingtaine d'euros. Heureusement, nous avons droit à une accalmie. En effet, la pluie cesse dès notre première halte, à Anjuna. L'endroit est célèbre pour son marché aux puces, mais la mousson semble avoir chassé la plupart des vendeurs. Ceux qui restent sont d'autant plus acharnés. Nous nous installons au bord de la mer, dans un petit café aux allures bien baba cool, où nous prenons un masala chai. Au moment de payer, le patron partage avec nous son pétard king size... chose qui ne se refuse pas. Finalement, nous engageons la conversation avec un jeune Indien, venu de Jaipur, bien allumé et aussi amusé de constater que Catherine parle hindi. Lui aussi partage son "calumet de la paix" avec nous, et nous reprenons la route.

Goa 18 Goa 19



Nous enchaînons quelques plages à la suite les unes des autres : Vagator, Baga, Calangute, Candolim et Sinquerim. Certaines sont pittoresques, d'autres plus vouées à la baignade et au tourisme, essentiellement des Indiens en cette saison. Nous terminons cette promenade par une visite écourtée du Fort Aguada, car la pluie revenue nous chasse rapidement.

Goa 0
Goa 21
   
Goa 22 Goa 23
   


Il ne nous reste plus qu'à organiser notre transport pour le lendemain. Nous nous rendons donc à la gare, pour y réserver un ticket de train pour Badami. La salle de réservation est plongée dans une obscurité presque totale, en raison d'une coupure d'électricité. On nous dit toutefois qu'il n'y a pas de train pour Badami, et qu'il faut prendre le bus. Nous nous rendons donc à la gare routière, où les différentes personnes interrogées nous donnent chacune un horaire différent. Nous ne sommes donc pas plus avancés, et décidons de nous présenter le lendemain au premier horaire proposé. Les tickets doivent de toute façon être achetés dans le bus. Nous verrons bien...

Goa 24 Goa 25 Goa 26
     


Pour notre dernière soirée à Goa, nous allons boire un verre à l'Hospederia Venite, un bar installé dans une vieille maison coloniale. Nous nous installons à une petite table sur un mini-balcon au premier étage. L'endroit a énormément de charme, ce qui fait son principal intérêt. Nous reprenons notre marche et, toujours sous la pluie, arrivons au Riorico Restaurant. L'endroit, dont la décoration évoque une pièce montée, tend vers le chic sans y parvenir. Il attire néanmoins la bourgeoisie locale. Nous y dégustons deux poissons locaux : le pomfret et le kingfish, chacun dans une préparation épicée. Pour terminer, nous optons une fois encore pour le bebinca que nous avions bien apprécié la veille. Nous payons le prix, faramineux pour l'Inde, de près de 10 euros par personne !

Goa 27 Goa 28
A l'Hospederia Venite           Au Riorico          


Partager cet article

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

Solène 21/05/2015 05:44

Les petites maisons ont trop sympa. La mer a l’air dangereuse par contre.