20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 19:39
Hampi 00

 

16 juillet : Bijapur - Hospet - Hampi

Après une dernière nuit assez médiocre au Madhuvan - les moustiques nous ont accompagnés dans notre chambre, et un ultime masala tea très peu "masala" et beaucoup trop "tea" (amer), nous quittons Bijapur, bien installés dans un bus qui démarre à 8h45. Prix du trajet jusqu'à Hospet : 183 Rs par personne, soit environ 3 € pour un voyage d'environ 200 kilomètres.

Une toute nouvelle autoroute à quatre bandes, deux dans chaque sens, constitue la plus grande part de notre voyage. Nous traversons de grandes plaines, où se succèdent indéfiniment de larges zones de terres arables presque noires, en friche, ou fraîchement retournées. Bien souvent, un arbre unique est planté au beau milieu du champ, et sert de zone d'ombre et de repos pour les paysans qui y travaillent.

Pour les derniers 40 kilomètres, la terre redevient brun rouge, et le sol se plisse jusqu'à former de petites collines parsemées de grosses pierres de grès ocre. Nous arrivons à Hospet vers 14 heures, et grimpons aussitôt dans un autre bus à destination de Hampi, soit à 15 kilomètres de là, distance que nous franchissons en une demi-heure.

Hampi 02 Hampi 03
Affiches électorales  

 

Avant même les premières maisons de Hampi, nous aprecevons de part et d'autre de la route les premiers des nombreux temples que nous allons visiter dans les heures et les jours qui suivent. En sortant du bus, nous admirons le gopuram du temple de Virupaksha qui se dresse à quelques dizaines de mètres à peine. Mais nous commençons par nous rendre à la Ranjana Guesthouse toute proche, où nous avons décidé de passer une ou deux nuits selon le temps de visite que nous allons consacrer à ce site.

La guesthouse en question est une petite maison familiale très bien tenue, peinte dans des couleurs pimpantes. Nous négocions à 900 Rs (15 euros environ) le tarif de notre chambre avec AC, toute rose et arborant une décoration touchante par sa naïveté. Après une bonne douche rafraîchissante, nous entamons à pied une première visite des sites tout proches.

Hampi 04 Hampi 05
Ranjana Guesthouse  

 

Le Virupaksha est le seul temple encore en activité. On l'aborde par un immense gopuram à neuf niveaux, sous lequel on passe pour accéder à une enfilade de cours et de temples richement sculptés. Nous nous faisons tous deux bénir par une éléphante qui dépose sa trompe bien gentiment sur nos têtes, moyennant 10 Rs. De quoi faire, au moins, le bonheur de son cornac.

Hampi 01
Gopuram du temple Virupaksha

Hampi 40 Hampi 41
Détails du temple  
 
Hampi 06
Elephante du temple

 

Nous poursuivons en sortant du temple par l'arrière et, très vite, nous quittons le village pour découvrir un vaste paysage de toute beauté, rythmé de formations rocheuses aux dimensions considérables, que parcourt la rivière Tungabhadra. En cette fin d'après-midi ensoleillée, la lumière est tout simplement féerique. Toute cette beauté naturelle est parsemée de multiples temples abandonnés datant des 15ème et 16ème siècles. Nous profitons de ces derniers instants de belle lumière pour nous promener, sans nous laisser décourager par la tong de Catherine qui vient à nouveau de lâcher.

Hampi 07 Hampi 08
Hampi 09 Hampi 10

 

Nous finissons par songer au retour et, au bout d'un long chemin de terre, nous rejoignons une route où un panneau nous apprend que nous sommes à... 10 kilomètres du village. Une bonne marche en perspective, avec une seule paire de Crocs à partager. Au bout de 4 kilomètres environ, nous hélons une voiture, qui s'arrête. Les passagers, passablement éméchés, nous invitent à monter à bord, ce que nous faisons, trop heureux d'écourter un peu cette marche forcée dans la nuit. La voiture nous dépose à 4 km de Hampi, dans une petite bourgade où un tuktuk nous conduit à destination.

Hampi 11 Hampi 12

 

Nous achetons encore vite une paire de sandales avant d'aller nous sustenter au Moonlight, un restaurant recommandé par le Routard, mais qui s'avère décevant, tant par son prix relativement élevé (440 Rs pour deux, soit un peu plus de 7 euros) que par le caractère très européanisé de la cuisine. La famille qui tient l'établissement est visiblement rompue au tourisme.

17 juillet : Hampi

Vers 10 heures, nous montons à bord de notre tuktuk pour une visite approfondie du site (600 Rs pour toute la visite, soit 10 euros environ). Nous commençons par la scupture monolithique de Narasimha (Vishnou dans sa forme d'homme-lion) et le Badivinlinga Temple, où un lingam de grande taille est à demi immergé dans l'eau. Nous enchaînons avec le temple souterrain de Shiva, lui aussi semi-immergé, et dans lequel la nature reprend ses droits. Nous profitons, seuls, de l'atmosphère particulière de l'endroit.

Hampi 13 Hampi 14 Hampi 15
Narasimha Lingam Temple de Shiva

 

Le tuktuk nous conduit ensuite dans la zone payante du site (250 Rs par personne, soit 4 euros, pour tout le site + le musée). Nous aimons l'élégance et l'harmonie du Lotus Mahal. La même enceinte (Zenana) abrite également les Elephant Stables, mais c'est surtout le Hazari Rama Temple, aux multiples sculptures de scènes de la vie quotidienne, qui retient notre attention. Nous continuons la visite par les quartiers royaux, essentiellement une étendue de vestiges à ras du sol, à l'exception du Mahanavami Dibba, grande estrade de pierre. Un magnifique bassin de pierres noires disposées géométriquement fait également partie de ces quartiers. Pour l'amusement, nous nous faufilons aussi dans un "passage secret" souterrain et totalement obscur.

Hampi 17
Lotus Mahal
 
Hampi 16 Hampi 18
Elephant Stables Bassin

 

Nous reprenons notre tuktuk pour accéder au Bain de la Reine. On peut s'imaginer sans peine la somptuosité de l'endroit lorsqu'il était en activité. Nous visitons ensuite le musée archéologique, qui présente de nombreuses sculptures, ainsi que deux grandes maquettes, l'une du site même, l'autre de toute la vallée de Hampi.

Hampi 19 Hampi 20
Bain de la Reine Sculpture du musée (détail)

 

Note tuktuk nous mène alors à l'autre bout du site, au temple de Vittala, un espace assez vaste contenant plusieurs édifices. Il s'agit du plus beau temple du complexe, avec toutes sortes de sculptures et des piliers particulièrement raffinés. Un édifice annexe (le hall de danse) comporte des piliers sonores qui résonnent lorsqu'on les frappe. La cour du temple comprend également un énorme char en pierre tiré par des éléphants sculptés, et dont les roues tournaient réellement.

Hampi 21 Hampi 22
Vittala Temple  
     
Hampi 23 Hampi 24 Hampi 25
Hampi 26

 

Nous rentrons à la guesthouse prendre un peu de repos, puis partons réserver pour le lendemain notre trajet prévu en train de nuit entre Hospet et Bangalore. Malheureusement, le train est déjà complet, et nous nous rabattons sur le bus de nuit avec couchette.

Nous profitons des dernières heures de luminosité de la journée pour effectuer une promenade en coracle, petite embarcation ronde et plate traditionnelle. Un moment de calme et de beauté, ponctué par une petite visite à terre de quelques sculptures disséminées dans les rochers. Même si les dernières minutes de cette promenade sont malheureusement gâchées par la pluie et le vent, nous apprécions énormément cette belle grande heure sur l'eau, qui nous coûte moins de 10 euros.

Hampi 27
Promenade en coracle
 
Hampi 28 Hampi 29

 

De retour au village, nous attendons dans notre chambre que la pluie se calme, avant de partir à la recherche d'un restaurant dans l'obscurité la plus totale, suite à une coupure de courant généralisée. Difficile, voire impossible d'éviter les flaques d'eau !

A Hampi, il n'y a malheureusement pas de restaurants authentiques. On y trouve uniquement des gargotes à touristes, qui proposent des ersatz de cuisine internationale (pizza, spaghettis, cuisine chinoise, etc.) ainsi que quelques plats indiens européanisés. Nous montons finalement au Roof Top Restaurant de la Gopi Guest House. La terrasse est entièrement peuplée d'étrangers européens, les seuls Indiens en vue étant les serveurs. Nous commandons un dal fry et un thali qui s'avèrent finalement assez bons. Le repas est entrecoupé de multiples coupures de courant (le restaurant semble posséder son propre groupe électrogène, mais ce dernier n'est pas des plus performants). Nous nous en tirons avec une ardoise d'un peu moins de 5 euros pour deux (295 Rs).

Hampi 30

 

18 juillet : Hampi - départ pour Bangalore

Aujourd'hui, journée cool. Après notre check-out, nous partons à pied jusqu'au Ganesh monolithique qui se situe en surplomb du village. De là, nous gravissons le petit promontoire tout proche, qui offre une vue panoramique sur la vallée et le village.

Après cette visite, nous allons prendre notre petit déjeuner au Mango Tree, un petit établissement à terrasses donnant sur la rivière. L'endroit est très paisible en cette heure matinale, et nous sirotons à l'aise nos jus frais et autres lassi.

Hampi 32
Hampi 31 Hampi 33

 

Nous descendons ensuite au bord de la rivière, pour y prendre une petite barque qui assure la traversée. L'embarcation n'hésite pas à prendre à bord deux motos en plus de la dizaine de passagers présents. Trois minutres plus tard, nous prenons pied sur l'autre rive, et partons pour une promenade de deux ou trois heures à travers rizières, palmiers et bananiers, dans une quiétude grandissant à mesure que nous nous éloignons des guesthouses. Sur le chemin du retour, nous nous offrons une halte au White Elephant, une sorte de grande paillote sous laquelle sont alignés des "matelas" où sont allongés quelques babas européens de troisième génération, sans doute attirés par la musique reggae et l'ambiance fumette psychédélique. L'endroit est tendu de grands tissus représentant l'un ou l'autre Jamaïcain et des divinités hindoues version baba cool.

Hampi 37 Hampi 38
Hampi 39


Après cette pause relaxante, nous reprenons notre marche jusqu'à l'embarcadère, où une brève et violente averse retarde d'autant notre traversée. Nous retournons au Mango Tree, dans l'intention d'y passer nos dernières heures à Hampi avant de prendre la route pour Bangalore.

Une fois notre dîner achevé, nous prenons à 20 heures le dernier bus pour Hospet, où nous tuons le temps à la gare routière jusqu'à l'heure de notre départ pour Bangalore, à 23h45. Un moment de lenteur et d'observation, tant des animaux qui passent, chiens, vaches, ânes, cochons, que des gens, passagers d'autres bus et mendiants.

Notre bus de nuit arrive enfin, quasi à l'heure. Nous découvrons avec plaisir l'espace couchette qui nous est réservé. Il est entièrement isolé par des rideaux, et se compose de deux matelas garnis de draps, couvertures et oreillers. Nous nous installons et, peu après, le bus démarre. Malgré les ronflements porcins de notre invisible voisin, nous ne tardons pas à nous endormir, bercés par la marche du bus.

Hampi 34 Hampi 35 Hampi 36

Partager cet article

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Voyages
commenter cet article

commentaires