10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 18:45
Madikeri 00

 

25 juillet : Hassan - Madikeri

Après un petit déjeuner à l'hôtel, nous prenons un premier bus pour Kushalnagar (108 km, 63 Rs par personne, soit un euro), immédiatement suivi d'un second pour Madikeri (22 km, 25 Rs par personne, soit 40 cents). A peine quitté Hassan, le paysage change, se plisse davantage, et les champs d'œillets d'Inde font place aux cocotiers et autres grands arbres feuillus. Aux abords de Madikeri, la route grimpe et finit par atteindre cette petite ville étagée à flanc de colline.

Nous y descendons afin d'organiser notre nuitée dans un resort situé à une petite dizaine de kilomètres de là, au cœur des plantations de café, poivre et cardamome. Dès notre arrivée au Capitole Village, nous découvrons une nature splendide, luxuriante et extrêmement variée. Les cigales s'en donnent à cœur joie, et nous assourdissent presque de leurs stridulations. Nous prenons possession de notre chambre (1500 Rs, soit 25 euros), simple mais très propre, et possédant un immense balcon offrant une vue sur les rizières et la jungle environnantes.

Madikeri 01
Capitole Village
   
Madikeri 02 Madikeri 03

 

Peu après, accompagnés d'un guide, nous faisons une promenade dans la nature bordant le resort, ponctuée d'arrêts et d'explications diverses sur la faune et la flore croisées en chemin : caféiers, poivriers, plants de cardamome, jacquiers, papayers, citronniers, orangers, fleurs diverses, insectes et oiseaux variés... la nature dans toutes ses merveilles. A la fin de la promenade, alors que la pluie se met à tomber, nous retournons dans notre chambre et, en ôtant nos vêtements trempés de pluie, constatons que quelques sangsues nous ont trouvés à leur goût. Le sang s'échappant des morsures ne tarit pas mais, heureusement, nous avions prévu quelques pansements qui tombent à pic.

Madikeri 04
Madikeri 05
Madikeri 06
Végétation autour du resort

     
Madikeri 07 Madikeri 08 Madikeri 09
 


On nous sert notre dîner sur notre balcon. Au menu : daal, chapati, légumes, riz et sambar. Nous mangeons avec appétit ce repas aussi simple qu'agréable. Nous nous couchons de bonne heure, mais Catherine, à deux heures du matin, se réveille et décide de prendre l'air sur le balcon. Elle y renonce prudemment, car dès qu'elle pose le pied sur cette terrasse, elle entend des coups successifs émanant du coin du balcon, qui semblent être produits par un animal qu'elle n'identifie pas dans le noir.

Madikeri 10 Madikeri 11
Café Cardamome
   
Madikeri 12 Madikeri 13
Papayes Pomme de jacque

Partager cet article

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Voyages
commenter cet article

commentaires