11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 19:48
Gokarna 00

 

26 juillet : Madikeri - Gokarna

Nous prenons notre petit déjeuner sur le balcon... vierge de tout animal ! Peu après, vers 9 heures, un tuktuk nous emmène à la gare routière, où un premier bus nous conduit à Mangalore (4 heures de route, 150 km, 102 Rs par personne, soit 1,6 euro). La route, moyennement bonne, serpente à travers une jungle dense, où seuls les longs arbres-araignées trahissent par leur alignement la main de l'homme.

A Mangalore, nous prenons un deuxième bus pour Gokarna, situé à 280 km (6 heures de route, 180 Rs par personne, soit 3 euros). La route est essentiellement constituée d'une "autoroute", la plupart du temps en travaux. Même si nous longeons la côte en direction de Goa, nous n'apercevons les rouleaux de la mer qu'après deux bonnes heures de route, et pendant quelques kilomètres seulement. Nous traversons par contre un grand nombre de larges rivières bordées de rizières et de cocotiers.

Nous arrivons à Gokarna vers 19h30. Un tuktuk nous emmène à la Nimmu House, une guesthouse qui loue des chambres sommaires, mais propres, au prix de 500 Rs (environ 8 euros) la nuit. Nous repartons à pied prendre notre dîner dans la rue principale, Car Street, où nous prenons un thali bien relevé, au prix de 50 Rs (moins de 1 euro).

Gokarna 01
Notre chambre à la Nimmu House

 

27 juillet : Gokarna - Goa

Dès notre réveil, nous quittons la chambre et partons à la découverte de la petite ville encore toute endormie. Nous commençons par faire un tour sur la plage de sable en pente très douce, d'où les vagues déferlent de loin. Deux pêcheurs y lèvent leur filet. Nous revenons dans le centre et prenons la direction du Koorti Teertha, les ghats qui cernent le grand bassin du temple, où nous voyons quelques pèlerins faire leurs ablutions.

Gokarna 02 Gokarna 03 Gokarna 04
Plage de Gokarna  
   
Gokarna 05 Gokarna 06
Koorti Teertha


Nous allons ensuite prendre notre petit déjeuner au Pai Restaurant, et nous régalons de délicieux lassi, jus de fruit frais et de shreera,un plat sucré à base de semoule et de raisins secs. Le temps engageant nous incite à une petite balade dans la campagne avoisinante, au fil de petits sentiers traversant rizières et végétation luxuriante. Nous croisons aussi quelques petites fermes nichées dans la nature. Ici, les femmes portent leur sari "dos nu", sans choli (corsage) en dessous. Une chaleur moite règne, et les nombreux papillons multicolores qui nous environnent rivalisent de beauté.

Gokarna 07 Gokarna 08
   
Gokarna 09
 
Gokarna 10

 

Nous revenons vers la ville, et prenons un tuktuk afin de visiter les plages environnant Gokarna. On accède à la première, Paradise Beach, au bout d'une vingtaine de minutes de marche sur un terrain escarpé, inaccessible par véhicule. Logée entre une colline verdoyante et un promontoire rocheux, la plage, belle en elle-même, souffre néanmoins de son manque d'entretien. Nous poursuivons avec Om Beach, plus fréquentée, plus facile d'accès aussi, où s'alignent quelques jolies barques de pêche. Nous nous offrons un petit rafraîchissement bien mérité au Namaste Café. Nous visitons encore Kudle Beach, toute proche, plus sombre, et en forme d'anse. Par manque de temps, nous ne visiterons pas la quatrième et dernière plage, Half Moon Beach, car nous avons un train à prendre, et la gare est à 9 kilomètres du centre de Gokarna, où nous devons repasser pour prendre nos bagages.

Gokarna 11 Gokarna 12
Les plages  
 
Gokarna 14

 

Une fois à la gare, nous achetons nos billets pour Margao (51 Rs par personne, 133 km). Sur le quai, nous sommes accostés par un bébé chien abandonné qui apprécie visiblement notre compagnie. Le train arrive avec une bonne demi-heure de retard, et nous atteignons notre destination deux heures plus tard, à 19h40. Nous prenons alors un taxi, qui nous amène à Panjim (environ 50 km) pour 750 Rs, soit un peu plus de 10 euros. Nous retrouvons notre hôtel Panjim Inn, et le personnel est visiblement très heureux de nous revoir.

Gokarna 15 Gokarna 16

 

Pour le dîner, nous nous rendons chez George, un restaurant servant des spécialités goanaises. Nous prenons deux plats de poisson, un chonak curry rice et un modso. Malheureusement, la qualité n'est pas vraiment au rendez-vous et ce, pour un prix relativement excessif : 520 Rs, soit un peu plus de 8 euros pour deux. Manifestement, la nourriture à Goa est généralement moins authentique et savoureuse que ce que nous connaissons du reste de l'Inde.

Partager cet article

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Voyages
commenter cet article

commentaires