5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 16:53
Wine in the city

Wine in the City est situé Place Reine Astrid 34 à 1090 Bruxelles. Initialement magasin puis bar à vins, le restaurant a très vite été récompensé par une étoile Michelin. La moitié de l'établissement est consacrée au magasin. Pour l'autre, les tables offrent une vue sur la cuisine ouverte du chef et sa brigade. Le cadre est donc plutôt celui d'une boutique, avec les flacons en vente en guise de décoration, un grand tableau noir recouvert d'aphorismes sur le vin, et des tables très simplement dressées. L'accueil est des plus cordiaux, et ce qui est rare chez les étoilés ! Le sommelier, extrêmement sympathique, plaisantera à maintes reprises avec nous au cours de la soirée. Ici, pas de carte, mais 3 menus, respectivement à 50 euros (4 services/85 euros avec vins assortis), 65 euros (5 services/105 avec vins) et 75 euros (6 services/105 avec vins). Autrement dit, un niveau de prix extrêmement raisonnable pour un étoilé, surtout à Bruxelles. Notons également qu'il est possible d'accompagner son repas d'une bouteille de vin du magasin, moyennant un droit de bouchon de 15 euros, un atout particulièrement appréciable.

Nous optons pour le menu 5 services avec vins, mais ouvrons les festivités avec un Ferghettina Franiacorta brut, plutôt agréable. On nous sert notre premier vin, un Mâcon-Chaintré 2015 de chez Dominique Cornin, souple, équilibré et élégant. Les petites dégustations qui l'accompagnent manquent un peu de saveur.

Dégustations

Dégustations

Le deuxième vin servi est un Menetou-Salon Remoortere 2016, un Sauvignon blanc de Loire souple et fruité. Il accompagne un bœuf cru et fumé à 42°, surmonté d'avruga, avec herbes et crème aigre, une composition agréable.

Bœuf cru

Bœuf cru

Dans notre assiette, une huître Utah beach n°3 tiède, pois gourmands, asperges croquantes AAA, basilic thaï, consommé de queue de bœuf fumée. Une association réussie, accompagnée dans notre verre par un Froggy Wine Pierre Luneau Papin, avec de savoureuses notes d'agrumes.

Huître et asperge

Huître et asperge

Nous recevons maintenant un homard bleu juste cuit, avec rhubarbe, asperges de Provence, beurre aux agrumes, une préparation goûteuse. Dans notre verre, nous retrouvons Dominique Cornin, cette fois-ci avec un Mâcon-Chaintré Earl Organic.

Homard bleu

Homard bleu

On nous sert maintenant un Menetou-Salon Remoortere rouge. Noix de ris de veau de cœur et effilochage de volaille de Lustin, pousse d'épinard, girolles, pommes bouchon, pâtissière de cresson. Un plat lui aussi savoureux et bien exécuté.

Noix de ris de veau

Noix de ris de veau

Pour la note finale sucrée, l'un de nous deux opte pour le dessert de l'autre menu, soit un sablé avec chocolat au lait, citron jaune et glace au caramel salé, en lieu et place du dessert prévu. Une bonne préparation, mais peut être un rien en deçà du reste du menu.

Sablé, chocolat au lait

Sablé, chocolat au lait

Le dessert de notre menu est une hure de fruits rouges, eau de Villée, sirop de citron vert, quenelle de yaourt. À l'instar de l'autre, même s'il est bien exécuté, il s'avère lui aussi légèrement moins convaincant.

Hure de fruits rouges

Hure de fruits rouges

Nous commandons encore un espresso, que nous recevons avec un petit plateau de mignardises, simples et savoureuses. 

Mignardises

Mignardises

En résumé, nous avons beaucoup apprécié notre moment de table chez Wine in the City. Avec ses flacons de vin, le cadre est sympathique et original, sans l'emphase qui caractérise parfois les établissement étoilés. Une mention spéciale pour le jovial sommelier, qui assure également le service, et ses choix judicieux. Nous aurions aimé avoir la visite du chef à notre table...

La cuisine se caractérise par la qualité et la fraîcheur des produits et la justesse des préparations. Nous avons peut-être été un rien moins convaincus par les mises en bouche et les desserts, mais il s'agit d'une remarque mineure.

Côté prix, nous arrivons à une addition de 118,75 euros par personne, absolument tout compris, un prix très raisonnable pour un étoilé, surtout à Bruxelles.

Faut-il aller chez Wine and the City ? Bien sûr ! Convivialité, plaisir et qualité sont au rendez-vous, et ce, à un prix très raisonnable.

Catherine et Daniel

 

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Restaurants étoilés
commenter cet article