3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 08:42
Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel

17 juillet : Pokhara - Tashi Palkhel - Pokhara

Après un bon petit déjeuner à l'hôtel, combinant masala omelet et masala chai, nous partons à pied pour une solide randonnée partant du pont piétonnier sur la Pardi Khola. Le chemin longe d'abord des rizières, puis se met à grimper à travers une forêt de sals, réserve protégée. Au début de notre ascension, nous tombons sur un "guide" qui nous propose ses services pour nous amener jusqu'à la pagode de la paix, but de notre excursion. Comme l'endroit est réputé dangereux, nous acceptons et partons à travers bois. L'ascension est rude, et dure une bonne heure. De plus, nous sommes assaillis par de nombreuses sangsues qui s'en donnent à cœur joie sur nos pieds vite ensanglantés. Arrivés sur la crête, nous apercevons la pagode à quelques centaines de mètres de là, et le guide nous signifie qu'il nous laisse continuer seuls. Nous lui donnons 500 Rps, somme nettement en deçà de ses espérances, mais ne cédons pas. Nous nous séparons donc fâchés. Nous atteignons la pagode, toute blanche, et construite par des moines bouddhistes en vue de promouvoir la paix dans le monde. On y jouit d'une magnifique vue à 360° sur les montagnes, qui à elle seule vaut l'ascension.

Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Randonnée vers la pagode de la paix

Randonnée vers la pagode de la paix

Après quelques instants de repos à l'ombre de la pagode, nous redescendons un peu et nous arrêtons pour boire à la terrasse d'un café en contrebas. Tout à coup, nous nous apercevons de l'absence de notre sac à dos contenant notamment nos portefeuilles et GSM. C'est la panique ! Daniel remonte à la pagode en courant, pensant l'y avoir laissé. Pendant ce temps, j'explique à notre guide réapparu entretemps que nous avons perdu notre sac. Il affirme l'avoir aperçu quelques centaines de mètres plus bas, à l'endroit où nous nous étions séparés précédemment. Il envoie une femme le chercher et, effectivement, elle remonte avec le sac - intact - un peu plus tard. Nous sommes incroyablement soulagés, et récompensons le guide, avec lequel nous nous sommes réconciliés, et cette femme, pour leur assistance et leur honnêteté.

Il nous faut encore redescendre par un autre chemin, qui nous mène au bord du lac. Nous y prenons un petit canot afin de regagner l'autre rive, puis notre hôtel.

Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Lac de Pokhara

Lac de Pokhara

Après une boisson aussi fraîche que méritée, nous commandons un taxi pour nous rendre au camp de réfugiés tibétains de Tashi Palkhel, à 5 km au nord-ouest de Pokhara. Nous y visitons le gompa, et déambulons dans le village. On se croirait au Tibet, et l'ambiance est paisible et accueillante.

Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Camp de Tashi Palkhel

Camp de Tashi Palkhel

Nous terminons notre journée par un excellent repas pris au Maili Bhancha Ghar, qui est en fait une maison privée servant une cuisine populaire très réputée. Nous sommes installés dans la salle de séjour même, juste à côté de la cuisine. C'est effectivement délicieux, et plus que copieux. Nous payons 600 Rps pour deux pour tout un nepali set resservi généreusement, et repartons repus vers notre hôtel pour une nuit de repos bien méritée.

Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Népal - 5 : Pokhara - Tashi Palkhel
Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Voyages
commenter cet article