12 janvier 2020 7 12 /01 /janvier /2020 10:56
Barge

Le restaurant Barge est situé boulevard d'Ypres 33 à Bruxelles, près du métro Yser, un quartier en plein renouveau. L'adresse est tenue par deux anciens de l'Air du temps, Barbara Hoornaert et Grégoire Gillard, lui en cuisine et elle en salle. L'intérieur arbore un long bar en béton lissé, un mur en briques rouges, un carrelage vintage de style réfectoire et un plafond floqué, pour un décor façon bistrot brut. Le ton est donné.

Nous optons pour le menu en 5 services à 55 euros, assorti de 5 verres de vin à 32 euros. Une formule en 4 services à 44 euros, avec 4 verres de vin à 26 euros, est du reste également disponible. Curieusement, on ne nous propose pas d'apéritif pour accompagner les dégustations, des grissini maison servis avec une crème de shiitaké, puis des petits pains soufflés fourrés d'une mayonnaise au chou et surmontés d'une crème d'anchois. Ces mises en bouche hautes en saveur laissent bien augurer de la suite.

Grissini et crème de shiitaké

Grissini et crème de shiitaké

Petits pains soufflés

Petits pains soufflés

Nous recevons notre premier vin, un Hochstrass de la maison Hofbauer-Schmidt qui accompagne notre lieu jaune travaillé en ceviche avec navets, feuilles de pourpier et huile de laurier maison, une préparation toute en délicatesse magnifiquement rehaussée par la légère amertume du laurier. Nous profitons d'ailleurs du petit pot de cette huile laissé sur la table pour accompagner le délicieux pain maison.

Lieu jaune en ceviche

Lieu jaune en ceviche

Pour suivre, nous recevons un tourteau surmonté de surprenantes lamelles de topinambour croquantes, avec de petits points de corail de tourteau arrosés d'un consommé d'étrilles, un plat aux saveurs affirmées étayé par un Alsace Kumpf et Mayer, un vin naturel aux saveurs légèrement maltées.

Tourteau et topinambour

Tourteau et topinambour

Le service suivant décline petits-gris, céleri, brocoli, tapioca et boulghour soufflé, avec un jus d'ail confit. Cette préparation axée sur le jeu des textures est servie avec un Languedoc Décalage 'Entre Deux Soleils' arborant une agréable bouche bien grasse, parfaite avec les petits-gris. Ce vin nous plaît d'ailleurs tellement que nous en achetons 3 bouteilles en fin de repas.

Petits-gris

Petits-gris

Nous passons maintenant à la viande, du faon décliné en deux préparations : d'une part, un toast au levain avec rillettes de faon et condiment de chou rouge lacto-fermenté et, d'autre part, un filet de faon rôti avec rösti de pommes de terre, déclinaison autour du chou et jus corsé au genièvre. Dans notre verre, un très bon Côtes Roannaises du domaine des Pothiers aux notes épicées.

Rillettes de faon

Rillettes de faon

Filet de faon

Filet de faon

Nous voici arrivés au dessert, un savoureux crémeux à la châtaigne, glace au dulce de leche, émulsion de lait battu et sirop d'érable. Pour l'accompagner, un Burgenland du domaine Haider.

Crémeux à la châtaigne

Crémeux à la châtaigne

En conclusion, le Barge est une excellente découverte. L'expérience acquise par le couple dans de grandes maisons est mise à profit dans un esprit un brin décalé, mais toujours avec une très grande justesse et précision. Le pairing vins proposé embrasse lui aussi cette philosophie, avec des vins toujours surprenants, mais superbement bien choisis. Mention spéciale aussi pour le pain au levain et à l'épeautre maison avec son beurre au paprika fumé. 

Côté prix, nous arrivons à une addition de 177,5 euros pour deux, une ardoise très raisonnable au vu de la qualité proposée.

Faut-il aller chez Barge ? Assurément, tant pour la qualité de la cuisine et des vins que pour l'ambiance sympathique.

Partager cet article

Repost0