22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 19:05
Une semaine à New York

Samedi 14 février

Notre vol vers New York part de Bruxelles à 10h15 et nous atterrissons à 13h à Newark. Les formalités de douane sont relativement aisées : prises d'empreinte des 10 doigts et photo. Nous grimpons à bord d'un New York Coach qui pour 16 $ nous dépose environ une demi-heure plus tard en plein centre de Manhattan, au Terminal Port Authority, à une dizaine de blocs de notre hôtel, distance que nous parcourons à pied.

L'Ameritania est situé à l'angle de Broadway et de la 54ème rue, autant dire en plein centre de Manhattan. Il est facile de rayonner d'ici dans toutes les directions. De plus, l'hôtel est agréable, aménagé avec goût et pour un prix tout à fait raisonnable (165 $ la nuit).

Le lobby de l'Ameritania

Le lobby de l'Ameritania

Notre chambre, la 314

Notre chambre, la 314

Nous nous installons dans notre chambre et nous équipons pour affronter le froid hivernal. Pour notre première balade new-yorkaise, nous descendons Broadway jusqu'à Tribeca, soit environ trois heures de promenade au fil des gratte-ciels, néons et magasins. Nous visitons du reste au passage le Macy's, qui avec ses 100.000 m2 passe pour le plus grand magasin du monde. Le plus grand, soit, mais pas pour autant le plus beau (nous le comparons d'ailleurs au Goum à Moscou, infiniment plus splendide).

Sur Broadway

Sur Broadway

Après cette première mise en jambes, nous prenons un taxi qui nous ramène au centre de Manhattan. Le restaurant Joe Allen est situé sur la 46ème et propose des recettes américaines classiques dans un chaleureux décor de murs de brique et de photos d'anciennes stars du cinéma. Le personnel est jovial et empressé, et nous dégustons un poulet grillé et un pain de viande bien consistants, arrosés d'un Pinot noir de l'Oregon. Nous trouvons néanmoins encore une petite place pour une solide portion de cheese-cake pour deux. L'addition s'élève à 104 $, pourboire non compris, un prix relativement élevé pour des plats somme toute basiques.

Au Joe Allen

Au Joe Allen

Nous reprenons le chemin de l'hôtel, où nous nous couchons vers 22 heures après une très longue journée augmentée des 6 heures de décalage.

Dimanche 15 février

Nous entamons la journée avec un petit déjeuner à l’hôtel, principalement composé de muffins, délicieux au demeurant. Nous nous rendons à la station de métro la plus proche pour y acheter un MetroPass au prix de 30 $ pour 7 jours de voyages illimités. Cela étant fait, nous nous rendons à l'extrême pointe sud de Manhattan, à la station South Ferry. Nous y achetons un CityPASS au prix de 109 $ pp, ce qui nous donne accès à de nombreux sites et musées de la ville.

Nous prenons le bateau pour nous rendre au pied de la statue de la Liberté éclairant le monde, que nous ne pouvons que contourner ce jour-là. Même sans accéder au sommet, nous jouissons d'une vue magnifique sur Manhattan et ses gratte-ciels grâce au temps superbe dont nous bénéficions. Un autre ferry nous mène ensuite jusqu'à Ellis Island, où se trouve le musée de l'immigration, un endroit émouvant et bien restauré, qui rend compte de la réalité des millions d'immigrants qui ont fondé les Etats-Unis.

Miss Liberty

Miss Liberty

Sur Ellis Island

Sur Ellis Island

Nous reprenons un ferry pour Manhattan, puis le métro qui nous dépose à proximité de Trinity Church, environnée de gratte-ciels. Juste en face s'ouvre Wall Street, que nous parcourons avant de rejoindre Ground Zero, un lieu empreint de sobre dignité, tel une clairière au milieu d'immeubles divers et variés.

Ground Zero

Ground Zero

Nous poursuivons notre visite du quartier par le Woolworth Building, un étonnant bâtiment néo-gothique de 241 mètres de haut, inauguré en 1913.

Woolworth Building

Woolworth Building

Nous profitons des derniers instants d'ensoleillement pour emprunter à pied le pont de Brooklyn, depuis lequel nous admirons l'embrasement de Brooklyn à travers la structure imposante du pont.

Pont de Brooklyn

Pont de Brooklyn

Le froid, de plus en plus incisif (il descendra jusqu'à -15°C) nous pousse à faire demi-tour et à prendre un métro qui nous conduit à Canal Street, dans le quartier de Tribeca. Nous nous engouffrons dans le Locanda Verde, un restaurant italien branché, dans un cadre très agréable, de style brasserie trendy, où nous dégustons deux excellents plats de pâtes accompagnés d'un verre de vin chacun, le prix des bouteilles s'avérant prohibitif. Nos assiettes étant peu copieuses, nous commandons encore un dessert et un café, et ressortons avec une addition de 130 $, un montant relativement élevé.

Nous terminons la soirée juste en face, au Smith & Mills, autre lieu tendance de Tribeca, un bar vintage de petite taille, où nous commandons chacun un cocktail, au prix de 15 $ pp.

Nous nous pressons jusqu'au métro et regagnons notre hôtel pour une nuit de repos bien méritée.

Au Locanda Verde

Au Locanda Verde

Lundi 16 février

Après nos désormais traditionnels muffins et donuts, nous prenons le métro pour nous rendre dans le quartier de Soho et ses beaux immeubles du 19ème siècle. Le quartier est assez bobo, avec boutiques à l'avenant.

Soho

Soho

Nous poursuivons à pied jusqu'à Washington Square, puis remontons jusqu'au Flatiron Building en forme de fer à repasser et datant de 1909. En passant par le Madison Square enneigé, où nous apercevons un écureuil, nous poursuivons notre route sur la 5ème avenue jusqu'à l'Empire State Building.

Flatiron Building

Flatiron Building

Notre CityPASS nous donne accès au 86ème étage, une entreprise qui prend relativement longtemps vu l'affluence. L'intérieur est magnifiquement aménagé en style Art déco (le bâtiment date de 1931 et mesure 381 mètres de haut). Une fois sur le belvédère, nous pouvons admirer une vue à 380° sur New York, ses gratte-ciels et la baie de l'Hudson, un panorama qui s'étend à perte de vue grâce à la clarté du temps.

Vue de l'Empire State Building

Vue de l'Empire State Building

Nous redescendons sur terre et poursuivons notre itinéraire sur la 5ème avenue jusqu'à la Public Library et Bryant Park. Nous repassons par Time Square, et redescendons la 8ème avenue jusqu'à Madison Square Garden et l'imposant bâtiment du General Post Office de 1912.

General Post Office

General Post Office

Nos pas nous mènent à présent dans le Gallery District, un lieu branché où nous assistons à l'arrivée d'extravagants New-yorkais arrivant à un défilé de mode sous les flashs d'une kyrielle de photographes postés à les attendre.

En route vers le défilé

En route vers le défilé

Nous faisons une petite halte au Chelsea Market, lui aussi plutôt bobo, mais néanmoins très agréable.

 

Chelsea Market

Chelsea Market

Nous traversons le Cushman Row, un bel ensemble de maisons de briques rouges, puis nous promenons sur la High Line, un jardin suspendu aménagé sur une ancienne voie ferrée aérienne.

The High Line

The High Line

Pour terminer notre journée de visite, nous nous attablons au Corner Bistro, un vrai pub patiné à l’ancienne où nous dégustons de délicieux hamburgers juteux et conséquents à souhait, sans doute les meilleurs de la ville, dixit le Cartoville. Nous les accompagnons de quelques frites et de cidre, et ressortons avec une addition de 47 dollars (pour 3 hamburgers, 2 cidres et 2 portions de frites).

Au Corner Bistro

Au Corner Bistro

 

Pleinement rassasiés, nous nous rendons au Village Vanguard, l'un des mythiques clubs de jazz de New York. Nous arrivons à 19h20, ayant lu que les portes ouvraient à 19h30. Nous devons néanmoins attendre plus d'une heure dans le grand froid et à l'extérieur avant d'entrer, la priorité étant donnée aux personnes munies d'une réservation. Etant les premiers de la file, nous ferons heureusement partie des 6 personnes chanceuses pouvant bénéficier des places restantes.

Nous prenons place sur l'un des côtés de la salle remplie de petites tables, d'une capacité d'environ 120 personnes. Nous commandons chacun un cocktail (boisson obligatoire) et passons une bonne heure à écouter les excellents musiciens du Vanguard Band, qui nous prodiguent un jazz d'une qualité exceptionnelle. A la fin du concert, nous payons notre entrée, soit 60 dollars pour deux, plus nos cocktails, pour un total de 84 dollars.

Nous reprenons le métro et regagnons notre hôtel après cette journée bien remplie.

Au Village Vanguard

Au Village Vanguard

Mardi 17 février

Nous commençons par un solide petit déjeuner à l'hôtel, avant d'aller acheter nos billets pour une comédie musicale à Broadway (134 $ pp). Notre choix se porte sur "Kinky Boots", que nous irons voir le surlendemain. Nous nous rendons ensuite au MoMA, auquel notre CityPASS donne accès, et passons une bonne partie de la journée à en visiter les différents étages. Nous apprécions tout particulièrement les deux étages supérieurs, dédiés aux œuvres allant de 1880 à 1930. Les chefs-d'œuvre de ces périodes abondent, et nous sommes touchés par ces innombrables Picasso, Matisse, Monet, et autres Schiele et Soutine que nous admirons à loisir. Les autres étages, aussi marquants soient-ils des styles et périodes qu'ils exposent, nous séduisent moins toutefois.

Au MoMA

Au MoMA

Nous sortons du MoMA pour nous rendre au Rockefeller Center, puis de là à Grand Central Terminal.

Rockefeller Center

Rockefeller Center

Grand Central Terminal

Grand Central Terminal

Nous passons devant le Chrysler Building, jetons un regard sur le Chanin juste à côté, et remontons Madison pour un coup d'œil à la cathédrale Saint Patrick, toute encombrée d'échafaudages.

Saint Patrick

Saint Patrick

Nous revenons à l'hôtel pour y retrouver deux amis new-yorkais. Après un petit cocktail dans le lobby, nous partons à pied au P.J. Clarck's, près de Columbus. Nous y prenons un hamburger, un brisket, un cheese-cake ainsi qu'une bouteille de Saint-Émilion. Un repas assez moyen, qui ne nous laisse pas une impression impérissable, mais ce fut avant tout l'occasion de passer une agréable soirée entre amis.

Mercredi 18 février

Après notre traditionnel petit déjeuner, nous prenons le métro en direction du Metropolitan Museum, auquel le CityPASS nous donne accès. Nous y passons une bonne partie de la journée, ce qui nous permet d'explorer une petite partie de cet énorme musée, d'une richesse incroyable. Nous nous limitons à la section égyptienne, passons par celle des armures et armes, faisons un crochet par l'art américain, visitons l'exposition temporaire Madame Cézanne, et terminons par les peintres européens du début du 20ème siècle.

Armures et armes au Met

Armures et armes au Met

Nous profitons de la fin de l'après-midi pour déambuler dans Central Park enneigé, nous perdons un peu dans Harlem, puis reprenons le métro vers l'hôtel.

 

Central Park sous la neige

Central Park sous la neige

Street Art, Harlem

Street Art, Harlem

Nous nous préparons rapidement pour nous rendre au restaurant The Musket Room, un établissement doté d'une étoile Michelin que nous avions réservé depuis la Belgique afin de découvrir la gastronomie américaine de haut vol.

L'établissement est extrêmement décontracté, dans un style bistrot sombre et brut. Nous y commandons le menu dégustation à 6 services avec wine pairing (75 $ + 60 $). Le service est simple et efficace, et plats et vins se succèdent très rapidement. Nous sommes très agréablement surpris par la qualité des différents vins américains servis, et la cuisine tient globalement ses promesses. Nous reprenons le métro et regagnons notre hôtel après cette bonne soirée.

The Musket Room

The Musket Room

Jeudi 19 février

Nous commençons cette journée par une visite de Chinatown. Le quartier est réservé aux piétons, des pétards sont en vente partout : c'est le Nouvel An chinois. La foule augmente à mesure que le temps passe, et de multiples dragons viennent saluer les magasins aux sons de percussions, dans un joyeux tohu-bohu.

Chinatown

Chinatown

Nous poursuivons notre promenade dans le quartier voisin de Little Italy, lequel se résume à une succession de restaurants italiens divers et variés. Nous faisons du reste une halte dans un café-pâtisserie, pour un délicieux cappuccino et un canolli au chocolat.

Mullberry street, à la frontière entre Chinatown et Little Italy

Mullberry street, à la frontière entre Chinatown et Little Italy

Nous passons devant la Saint Patrick's Old Cathedral avant de remonter la Bowery pour rejoindre Cooper Union et Saint Mark's Place, une rue agréable plantée d'arbres. Notre dernière étape dans ce quartier est la Saint Mark's Church, d'où nous reprenons le métro pour Columbus.

Columbus Circle

Columbus Circle

ous jetons un rapide coup d'œil au Time Warner Centre, puis au Maine Memorial, avant de nous rendre au Lincoln Center tout proche, lequel abrite notamment le Metropolitan Opera, le Philharmonic Orchestra, le State Theater et la Juilliard School of Music.

 

Lincoln Center

Lincoln Center

Nous finissons notre journée de visite par une petite promenade dans Riverside Park, tout enneigé.

Riverside Park

Riverside Park

Nous regagnons notre hôtel et nous y préparons pour notre soirée au Hirschfeld Theatre. La comédie musicale Kinky Boots est une réalisation de Cyndi Lauper basée sur le film éponyme. Nous assistons à un éblouissant spectacle total, un sommet de qualité à tous les niveaux. Kyle Taylor Parker est tout bonnement magistral dans le rôle de Lola, et chante divinement.

Kinky Boots, programme et décor

Kinky Boots, programme et décor

Nous terminons cette merveilleuse soirée au restaurant Keans Steackhouse, un établissement proposant des viandes dry-aged de haute qualité, dans un cadre accueillant et tamisé, décoré avec goût et originalité, notamment par d'innombrables pipes en écume suspendues au plafond. L'addition s'élève tout de même à 142 $ pour deux.

Au Keans Steakhouse

Au Keans Steakhouse

Vendredi 20 février

À notre réveil, nous constatons avec stupéfaction que nous avons tout bonnement raté notre vol retour, prévu pour... la veille ! Nous filons donc à la réception, qui ne peut nous aider utilement, et nous recommande de nous rendre directement à l'aéroport. 

Après quelques heures d'attente, nous apprenons que nous devons malheureusement racheter nos billets retour, au prix de 1117 dollars pour deux, soit l'équivalent de deux aller-retours ! 

La distraction ayant un prix, nous acceptons notre sort, et nous acquittons de notre dû.

Nous repartons donc à 18h30, 24 heures plus tard que prévu, pour arriver à Bruxelles à 6h30 du matin. 

En conclusion, nous avons passé une très agréable semaine à New York, et édcouvert une ville impressionnante par ses dimensions et son efficacité. Le grand froid ne nous a que peu gênés, et  nous envisageons une nouvelle visite en été pour découvrir la ville sous un autre jour. Il faut néanmoins tenir compte du coût de la vie, supérieur à celui que nous connaissons. Sans tenir compte de notre bévue finale, nous arrivons à une ardoise de 1500 euros par personne environ (vols et hôtel compris) pour notre séjour d'une semaine.

Faut-il aller à New York ? Certainement, et une semaine est un minimum pour découvrir les incontournables de la ville.

Catherine et Daniel

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Citytrips
commenter cet article

commentaires