13 octobre 2019 7 13 /10 /octobre /2019 18:56
Cinq jours à Vienne : jours 4 et 5

Lundi 23 septembre

Notre journée commence par la visite de la Hundertwasserhaus, une construction de logements sociaux de 1985 dans laquelle s’exprime en toute liberté le style ludique et organique du peintre-architecte.

Hundertwasserhaus

Hundertwasserhaus

En face de cette maison se trouve le Hundertwasser Village, une ancienne usine de pneus transformée dans les années 90 en mini-centre commercial par l’artiste.

Hundertwasser Village

Hundertwasser Village

Non loin de là se trouve le Kunst Haus Wien (1991), autre bâtiment conçu par Hundertwasser, qui abrite une très belle collection de ses peintures et autres œuvres graphiques. La visite vaut vraiment la peine, tant pour le bâtiment proprement dit que pour l’exposition.

Kunst Haus Wien

Kunst Haus Wien

Nous traversons le canal du Danube et entrons dans le très grand parc du Prater par l’emblématique Riesenrad, la grande roue datant de 1897, dans laquelle nous nous offrons un tour afin de profiter du panorama sur le parc et la ville. Nous cheminons dans le Prater pour nous rendre dans le campus de l’université d’économie de Vienne, composé de nombreux bâtiments intéressants d’esthétique moderne, dont la bibliothèque signée Zarah Hadid.

Riesenrad

Riesenrad

Université d’économie de Vienne

Université d’économie de Vienne

Nous reprenons le métro pour nous rendre au Augarten, le premier jardin baroque de Vienne (1712). Nous y prenons un café devant le palais, dans lequel eurent lieu à l’époque plusieurs concerts, dont la création de la Sonate à Kreutzer de Beethoven en 1803.

Augarten

Augarten

La dernière visite du jour est pour la Postsparkasse, le bâtiment de la caisse d’épargne construit au début du 20e siècle par Otto Wagner dans un style révolutionnaire pour l’époque.

Postsparkasse

Postsparkasse

Nous rentrons nous reposer un peu à l’hôtel, puis partons prendre notre dernier dîner viennois au Ludwig van, où nous retrouvons avec plaisir le personnel avenant de cette excellente adresse, et partageons un verre d’adieu avec le patron.

Mardi 24 septembre 

Pour notre dernière journée à Vienne, nous décidons de nous rendre en métro à Heiligenstadt (terminus de la ligne U4) afin de visiter le Beethoven Haus, la maison-musée dans laquelle le compositeur vécut et rédigea le célèbre testament éponyme. La visite est particulièrement émouvante et permet d’imaginer l’environnement champêtre de l’époque. On trouve différents objets personnels et/ou contemporains de Beethoven, le tout organisé en une succession de petites salles thématiques.

Beethoven Haus

Beethoven Haus

Nous passons encore admirer la statue du compositeur située dans le parc de la ville, puis regagnons notre hôtel pour les quelques moments qui nous restent avant de partir pour l’aéroport.

Beethoven

Beethoven

Nous regagnons l’aéroport, en train cette fois-ci. Notre avion décolle à 18h10, et nous arrivons à Bruxelles en début de soirée.

En résumé, la ville est incontournable tant pour les amateurs de musique que de peinture, d’architecture et de littérature. L’influence de l’histoire est clairement perceptible et on se sent réellement transporté dans différentes époques en vertu de l’âme des lieux, toujours très vivace.

La ville est extrêmement soignée, le patrimoine parfaitement préservé (plusieurs bâtiments étaient du reste en travaux) et l’âme musicale historique omniprésente.

En matière de restauration, il est parfaitement possible de très bien manger à Vienne, à condition de bien sélectionner sa table. Nous avons également eu l’occasion de goûter de nombreux vins locaux intéressants et de grande qualité. Les prix ne sont pas excessifs par rapport à ce que nous connaissons en Belgique.

Faut-il aller à Vienne ? Certainement, et cinq jours sont une durée confortable pour découvrir l’essentiel de la ville et en prendre la température. Septembre est également un mois qui s’y prête parfaitement au niveau de la météo.

Cinq jours à Vienne : jours 4 et 5

Partager cet article

Repost0