29 août 2020 6 29 /08 /août /2020 18:47
3 semaines en France – 1 : de Bruxelles à Quimper

Dimanche 19 juillet : Bruxelles – Amiens – Rouen (350 km)

Initialement, nous avions prévu un voyage au Sikkim, mais le coronavirus et ses conséquences sur les frontières et les déplacements lointains nous a amenés à revoir notre copie, et nous décidons de consacrer nos trois semaines de congé à un périple en France. Notre première halte est pour Amiens, à 230 km de Bruxelles, le temps de visiter la cathédrale Notre-Dame, la plus vaste de France, construite entre 1220 et 1288 et de grande unité architecturale.

Cathédrale Notre-Dame d'Amiens

Cathédrale Notre-Dame d'Amiens

Nous flânons quelque peu le long des canaux de Saint-Leu, puis partons pour la Normandie, et plus précisément à Rouen, à 120 kilomètres d’Amiens. Nous avons réservé une chambre à l’hôtel Le Vieux Carré (70 euros la nuit), installé dans une jolie maison à colombages. Nos valises posées, nous consacrons l’après-midi à musarder dans la ville, au gré de charmantes rues bordées de maisons normandes. Nous passons par le musée Le Secq des Tournelles, aménagé dans une ancienne église. On y découvre une riche collection de ferronneries, dans une atmosphère particulière en raison de la particularité des lieux.

Nous visitons l’abbatiale Saint-Ouen, avec sa fastueuse façade néogothique et son harmonieux intérieur. 

 

Musée Le Secq des Tournelles à Rouen

Musée Le Secq des Tournelles à Rouen

Rouen, abbatiale Saint-Ouen

Rouen, abbatiale Saint-Ouen

Pour notre pause, nous prenons place sous les arbres de la charmante petite place Saint-Amand, et nous désaltérons d’une Paillette, bière locale, et d’un cidre artisanal Carville, si délicieux que nous décidons d’en acheter quelques bouteilles à l’établissement.

Nous reprenons notre promenade, et admirons au passage l’église Saint-Maclou, de style gothique flamboyant.

Il est déjà 18 heures lorsque nous arrivons devant la célèbre Cathédrale Notre-Dame, un des sommets de l’art gothique français. S’il est malheureusement trop tard pour en visiter l’intérieur, nous passons un bon moment à contempler sa façade superbement ajourée, peinte une trentaine de fois par Claude Monet. Le point d’orgue de cet après-midi de visite.

Pour notre repas du soir, notre choix se porte sur l’auberge de la Couronne, la plus vieille auberge de France, dont les origines remontent à 1345. L’intérieur normand est superbe, le menu à 38 euros, honnête.

 

Notre-Dame de Rouen

Notre-Dame de Rouen

Lundi 20 juillet : Rouen – Giverny – Honfleur – Saint-Malo (420 km)

Inspirés par la cathédrale de la veille, nous décidons de commencer notre journée par un passage à Giverny (70 km), petit village où résida Claude Monet de 1883 à sa mort en 1926. On peut y visiter sa maison et ses jardins, mais surprise : en raison du coronavirus, il est strictement impossible d’effectuer la visite sans avoir préalablement acheté son ticket d’entrée en ligne. Nous nous contentons donc de profiter de l’ambiance paisible et charmante du village.

Nous remontons en voiture et partons pour Honfleur (120 km), sur l’estuaire de la Seine. Nous découvrons une agréable petite ville, dont les quais bordés de terrasses, les ruelles pavées et les maisons à colombages dégagent une atmosphère accueillante et harmonieuse.

Notre reprenons la route en direction de Saint-Malo (230 km), et effectuons une brève halte en cours de route, le temps de prendre de loin quelques photos du Mont-Saint-Michel qui tremble dans l’air chaud et la lumière.

 

Honfleur

Honfleur

Mont-Saint-Michel

Mont-Saint-Michel

Nous avons réservé notre chambre à l’hôtel d’Aleth (82 euros) situé extra-muros au pied d’un ancien phare. Sa situation offre une superbe vue sur l’anse des Sablons et les remparts de la ville. Après une vingtaine de minutes de marche, nous atteignons les remparts granitiques de la cité corsaire, derrière lesquels se dressent les toits d’ardoise des hautes maisons de la ville. Une petite promenade sur les remparts permet d’admirer la vie bouillonnante de la cité, tout en bénéficiant de la fraîcheur du soir qui tombe. 

Pour notre repas, notre choix se porte sur le restaurant Le Cambusier, qui propose une cuisine créative à base de produits locaux. Nous optons pour la formule à 36 euros, d’excellente qualité. Avec le vin, l’addition s’élève à 50 euros par personne.

 

Saint-Malo

Saint-Malo

3 semaines en France – 1 : de Bruxelles à Quimper

Mardi 21 juillet : Saint-Malo - Pleyben – Ménez Hom - Presqu’île de Crozon – Locronan – Pointe du Raz – Quimper (350 km)

Nous levons le camp de bon matin, le programme de la journée étant particulièrement chargé. Notre première et brève halte est pour le superbe enclos paroissial de Pleyben (190 km), construit entre le 15et le 17e siècle.

Nous poursuivons jusqu’au site du Ménez Hom (30 km), montagne bretonne qui culmine à 330 mètres et offre un magnifique point de vue panoramique sur la région.

Nous mettons ensuite le cap sur la presqu’île de Crozon, où nous achetons un kouign-amann dans la mignonne station de Camaret-sur-Mer (30 km) avant de visiter successivement la pointe de Pen-Hir et celle des Espagnols, deux splendides sites de nature pittoresque.

 

Enclos paroissial de Pleyben

Enclos paroissial de Pleyben

Ménez Hom

Ménez Hom

Camaret-sur-Mer

Camaret-sur-Mer

Nous partons pour le petit village de Locronan (40 km), dont l’architecture du 15e siècle magnifiquement préservée a servi de toile de fond à plusieurs films à costumes.

Notre dernière halte est pour la pointe du Raz, le célèbre éperon rocheux du cap Sizun, que l’on découvre au terme d’une balade à travers une lande fleurie. Le temps est splendide, la lumière parfaite, et la mer d’Iroise, calme et turquoise, prend des airs de méditerranée… 

Nous rejoignons maintenant Quimper (60 km), où nous faisons étape pour la nuit. Nous avons réservé une chambre à l’hôtel Gradlon (96 euros), une adresse passablement défraîchie. Pour notre dîner, nous nous régalons de crêpes et de cidre Au Vieux Quimper, une ancienne maison de très bonne qualité. L’addition s’élève à 23 euros par personne.

Nous profitons de la belle soirée pour flâner au fil des rues bordées de maisons à colombages et admirons la cathédrale Saint-Corentin, célèbre pour son désaxement, encore baignée de soleil.

 

Locronan

Locronan

Pointe du Raz

Pointe du Raz

Quimper

Quimper

Partager cet article

Repost0

commentaires