11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 16:51
Passage 00

 

Chère lectrice, cher lecteur, bonjour !

Le Passage est un établissement situé à Uccle, avenue J & P Carsoel. Il est installé dans une maison aux briques rouges apparentes. Nous découvrons un intérieur sobre, dans les tons de gris, de style moderne plutôt convenu.

Nous optons pour le menu du soir à 75 euros. Pour accompagner nos apéritifs, nous recevons, servis sur une petite ardoise, une mousse d'étrille avec un gel de galanga, un velouté d'huîtres de Gillardeau, un maki de pommes de terre et anguille fumée, et un acra de morue, crème de tarama et crumble aux épices à thé. Nous apprécions le velouté d'huîtres, mais trouvons que le reste manque de finesse et ne saisissons pas le fil conducteur de l'assiette.

Passage 01
Mises en bouche

 

En première entrée, nous recevons un émietté de crabe tourteau avec saumon Label Rouge mariné au gros sel, algues, soya, gingembre, manoa de légumes et crème coraillée. Le saumon est de bonne qualité, mais le plat ne brille pas par son originalité. Le premier vin servi est un sauvignon blanc.

Pour suivre, on nous sert des cannellonis d'écrevisse, accompagnés d'un petit risotto au talauma, têtes de champignons, livèche et potimarron. Même impression générale que pour le premier plat : plutôt banal et peu de finesse. Il est accompagné d'un Chardonnay.

Passage 02 Passage 03
Emietté de crabe et saumon Cannellonis d'écrevisses

 

Vient le plat principal, un mignon de filet de biche au genièvre et cacao, choux pointus, sabayon au chorizo et chutney exotique. Comme Daniel n'aime pas le gibier, il reçoit à la place un bar de ligne. Ces deux plats, certes de bonne facture et utilisant des ingrédients de qualité, nous laissent eux aussi sur notre faim en termes de créativité et de raffinement. Le biche est accompagnée d'un Minervois. Erreur regrettable, le sommelier ne propose pas de vin blanc pour accompagner l'assiette de poisson, qu'il flanque sans autre forme de procès d'un verre du même vin rouge que le reste de la table. Il nous faut demander de rectifier ce manque manifeste d'attention.

Passage 05 Passage 04
Filet de biche Bar de ligne

 

Les desserts ne nous inspirant pas particulièrement, nous optons pour les différentes formules fromage proposées, à savoir un assortiment de fromages affinés, une terrine de roquefort fermier aux noix et persil plat avec mousseux de roquefort et concassé de tomates, ainsi que Munster géromé et compotée d'abricots à l'eucalyptus. Pas de mauvaises surprises à ce stade.

Passage 06 Passage 07 Passage 08
Assortiment de fromages Terrine de roquefort Munster géromé

 

Nous achevons le repas par un espresso, accompagné de mignardises à l'image du reste du repas : pas mauvaises, mais manquant de finesse et d'originalité.

Passage 09
Mignardises

 

En conclusion, le menu à 75 euros plus 5 euros par verre de vin s'avère assez cher pour une qualité honnête sans plus, mais manquant singulièrement d'originalité et de raffinement pour un restaurant étoilé. On peut se demander quels sont les critères qui ont valu à cet établissement l'attention du Michelin ! Nous avons connu nettement plus intéressant dans la catégorie "une étoile".

Faut-il aller au Passage ? Quand on consacre 75 euros + vins à un repas dans un restaurant étoilé, on est en droit d'attendre une recherche et un raffinement qui nous ont fait défaut ici, tout au long du repas.

A notre humble avis, la réponse est qu'il vaut mieux consacrer son argent à d'autres... faims !

Catherine et Daniel

Partager cet article

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Restaurants étoilés
commenter cet article

commentaires