16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 20:06
L'Eveil des Sens

Chère lectrice, cher lecteur, bonjour !

L'Eveil des Sens est situé rue de la station, 105, à Montigny-le-Tilleul. Une grande bâtisse grise qui ne paie pas de mine donne accès à ce restaurant étoilé Michelin depuis 2002. L'aménagement intérieur surprend quelque peu par son esprit basique, peu soigné, voire quelconque, faisant plus penser à un petit établissement de province qu'à un étoilé. Eclairage, carrelage, nappage, agencement, tout cela nécessite clairement une remise au (bon) goût du jour.

Nous sommes accueillis avec une grande familiarité, sympathique certes, mais somme toute peu en adéquation avec le statut de l'établissement.

Précisons que nous sommes ici nantis d'un coupon Groupon, qui permet d'accéder à un menu dégustation à 5 services, toutes boissons comprises, pour 75 euros par personne. Pour l'apéritif, la serveuse nous sert, par erreur car non prévu dans l'arrangement Groupon, un champagne Alfred Tritant carte d'or absolument parfait. Il est accompagné de financiers au citron vert, mousse de chou-fleur et crème brûlée de foie gras avec espuma de pomme granny. Nous apprécions la légèreté de la crème brûlée, et son association avec la pomme.

Financiers au citron vert

Financiers au citron vert

Crème brûlée de foie gras et espuma de pomme granny

Crème brûlée de foie gras et espuma de pomme granny

Nous recevons une dernière petite mise en bouche, un velouté de butternut avec câpres et crème de café. Nous apprécions la texture très fine du velouté, dont la douceur est agréablement rehaussée par les notes plus amères du café. Par contre, la présence des câpres nous paraît quelque peu dispensable.

Velouté de butternut et crème de café

Velouté de butternut et crème de café

Le menu proprement dit s'ouvre sur une préparation de lentilles, saucisse de Morteau et moutarde. Nous constatons une montée en saveur dans cette association classique qui se déploie ici pleinement. Les chicons qui agrémentent le plat nous paraissent toutefois assez superflus.

Lentilles, saucisse et moutarde

Lentilles, saucisse et moutarde

On nous sert le premier vin, un Orthogneiss Domaine de l'Ecu, un Muscadet aux notes d'agrumes qui accompagne notre assiette suivante : un tartare coupé minute, avec concombre et parmesan. Des saveurs connues, mais bien travaillées, avec une agréable mousse de parmesan, riche en goût.

Tartare

Tartare

Nous recevons ensuite un œuf cuit à 63 degrés, avec poignée de girolles, cocos de Paimpol, pata negra, jus infusé au piquillos et fleurs de jardin. Un plat bien exécuté mais assez sage, avec une fois encore une verdure peu nécessaire (ici, haricots de Paimpol froids). Dans nos verres, un Côte du Rhône blanc sec, La Chèvre d'Or du domaine Alary, avec des arômes de fleurs blanches, remplit son office.

Œuf et girolles

Œuf et girolles

Pour suivre, un plat de biche avec une déclinaison de betterave, mousseline de pomme et petite salade. Un plat plutôt décevant. La biche est certes bien préparée, mais l'accompagnement est totalement insignifiant, avec une salade désespérément banale, digne de la plus quelconque des brasseries. Nous regrettons que ce plat, qui aurait dû permettre au chef d'exprimer tout son talent, soit justement celui qui nous séduise le moins. Le vin qui l'accompagne est un vin de Touraine, La Chapinière 2010 aux arômes de fruits rouges, aussi peu convaincant que l'assiette.

Biche

Biche

Nous recevons encore une modeste assiette de deux fromages, heureusement bien sélectionnés.

Fromages

Fromages

Le dessert est une déclinaison de fruits exotiques et vanille. Un dessert savoureux et frais, avec un agréable croquant, et bien soutenu par un Côtes de Gascogne, La demoiselle de Laballe, qui y ajoute ses propres notes de fruits exotiques.

Fruits exotiques et vanille

Fruits exotiques et vanille

Le repas s'achève par un café et quelques mignardises très classiques (crème brûlée, lait de poule, financier et croquant), mais particulièrement délicieuses.

Mignardises

Mignardises

En conclusion, notre avis est partagé en ce qui concerne cette adresse. De nombreux plats sont savoureux, mais certains pèchent par une banalité qui n'a pas sa place dans un établissement étoilé. Les salades, surtout, trop omniprésentes et peu intéressantes, tirent l'ensemble vers le bas. Dommage, car il y a pourtant de très bonnes choses, mais ce déséquilibre généralisé nous laisse néanmoins sceptiques. En outre, même si le cadre n'en est pas la carte maîtresse, il participe toutefois à l'expérience gastronomique globale. À l'Eveil des Sens, mieux vaut garder les yeux baissés.

Heureusement, grâce à Groupon et comme déjà dit plus haut, nous n'avons payé que 75 euros par personne tout compris, une addition somme toute très correcte pour ce que nous avons reçu. Nous aurions peut-être moins apprécié d'avoir à payer le prix plein.

Faut-il aller à l'Eveil des Sens ? Globalement, pourquoi pas, à condition de ne pas avoir une longue route à faire, que l'établissement ne justifie pas pleinement, et d'être peu regardant en matière de décoration intérieure. 

Catherine et Daniel

Partager cet article

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Restaurants étoilés
commenter cet article

commentaires