1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 17:06
Mysore gen


20 juillet : Bangalore - Mysore

Nous quittons Bangalore vers 11h30, à bord d'un énième bus gouvernemental. Au bout d'un certain temps, nous devons changer de bus pour cause de crevaison. Un problème résolu en moins de 5 minutes ! Nous reprenons la route, et parcourons ainsi les quelque 140 kilomètres qui séparent Bangalore de Mysore. Le paysage n'est pas des plus intéressants, l'autoroute est quasi constamment bordée d'habitations, négoces et autres écoles d'ingénierie.

Mysore 01
Dans le bus

 

A notre arrivée à Mysore, nous faisons l'expérience d'un système de tuktuk prépayé, où une roupie acquittée à un guichet assure un tarif correct à la course demandée. Notre chauffeur a du mal à trouver l'adresse où nous comptons nous rendre, mais nous finissons par pousser la grille d'entrée de la Shanti Niwas guesthouse où nous comptons séjourner. Personne ne répond à nos appels, et nous demandons au chauffeur d'appeler la propriétaire. Celle-ci est simplement partie chercher ses enfants à l'école, et arrive deux minutes plus tard.

Il s'agit d'une maison de bon standing, typique de la classe moyenne, située dans la partie résidentielle de Mysore. L'accueil est tout à fait chaleureux, la petite fille de 11 ans répond à nos questions dans un excellent anglais, tandis que sa mère nous prépare le thé. Après un agréable moment de conversation, nous montons à l'étage supérieur de la maison qui nous est réservé, et découvrons une petite chambre simple et propre, avec salle de bain attenante et terrasse fermée.

Mysore 02 Mysore 03
Shanti Niwas guesthouse  

 

Pour le dîner, nous partons au centre ville en tuktuk qui nous amène à l'Hotel RRR, un restaurant populaire et bon marché qui sert de délicieux repas sur des feuilles de bananier. Nous prenons un biryani et un mutton masala, peut-être le repas le plus savoureux depuis le début de notre voyage, et cela pour environ 3,5 euros pour deux personnes. Nous poursuivons notre soirée repas par une halte au Bombay Tiffany, qui est censé être la meilleure pâtisserie de la ville. Nous y dégustons un mysore pak, une bombe calorique à base de farine de lentilles, de ghee, d'huile et de sucre, servie chaude. Un authentique régal. Pour terminer ce parcours gourmand, nous nous rendons au Pingouin, un établissement qui sert notamment de délicieux jus de fruits frais sur une verdoyante terrasse de toit. Nous prenons le tuktuk du retour, qui a lui aussi du mal à trouver notre destination.

Mysore 04

 

21 juillet : Mysore

Nous commençons la journée par un petit déjeuner "en famille", autour de quelques idli concoctés par la maîtresse de maison. Le couple qui nous accueille est très cordial, et la conversation se déroule agréablement. Cette famille aisée s'exprime exclusivement en anglais dans le cercle familial.

Mysore 05
La famille Cariappa, nos hôtes

 

Nous commençons la visite de la ville par la pièce maîtresse, le palais de Mysore. Il occupe une gigantesque enceinte fermée, qui englobe temples et jardins. L'édifice est érigé dans un style indo-sarrasin, et a été reconstruit  en 1912, sur l'emplacement de l'ancien palais, détruit presque entièrement par un incendie 15 ans plus tôt. La silhouette du bâtiment est plutôt fine, élégante, et surmontée de bulbes moghols.

Mysore 06
Palais de Mysore

 

Passé le service de sécurité, nous entrons dans le palais, munis d'un audio-guide en français, très bien fait. Celui-ci est compris dans le prix d'entrée, qui s'élève à 200 Rs par personne. La petite partie ouverte au public est étourdissante de couleurs, d'extravagance et de richesses exubérantes : portes en argent massif, mosaïques de pierres précieuses, plafonds de teck sculpté, peintures, miroirs, verres colorés, etc. Il est malheureusement interdit de prendre des photos (nous avons dû laisser nos appareils à l'entrée). Même sans meubles, la magnificence des lieux est sans égale.

Mysore 07 Mysore 08
Détails du palais de Mysore  

 

Nous nous rendons à pied jusqu'au Jagan Mohan Palace, près duquel nous entendons une musique tonitruante s'échapper du bâtiment qui le jouxte. Curieux, nous nous hasardons à l'intérieur, et découvrons une salle de spectacle dont la scène est occupée par de jeunes danseurs. Il s'agit en réalité de l'examen d'une école de danse, car nous apercevons le jury attablé au milieu de l'assistance. Nous nous asseyons, et restons un bon moment à regarder les prestations qui se succèdent, pour la plupart de très bon niveau. Après cette pause non prévue, nous entrons dans le Jagan Mohan Palace (200 Rs pour deux personnes, appareils photos interdits). Le bâtiment abrite une vaste collection de curiosités et tableaux historiques. La variété de cette profusion et le cadre même de l'endroit génèrent une agréable atmosphère surannée.

Mysore 09 Mysore 10
Salle de spectacle Jury de l'examen de danse

 

Après la visite, nous nous attardons encore quelque peu dans l'auditorium où se déroule l'examen de danse, puis nous nous rendons au marché de Devaraja. Ce pittoresque marché est lui aussi riche en fleurs, mais sans atteindre l'incroyable abondance de ce que nous avons vu à Bangalore. Il fait bon s'y promener et sillonner les allées qui s'entrecroisent à angle droit, chacune étant dédiée à une spécialité différente.

Mysore 11 Mysore 12
Marché de Devaraja  
   
Mysore 13 Mysore 14

 

Pour le dîner, nous nous rendons au restaurant Indra Bhavan, où nous nous régalons de khana bhath, de rava idly et de masala dosa pour la modique somme de 61 Rs pour deux personnes, soit 1 euro ! Pour clore ce repas comme cette soirée, nous passons une fois encore à la pâtisserie Bombay Tiffany, où nous dégustons un petit assortiment de douceurs accompagné d'un délicieux lait aux amandes, avant de prendre le tuktuk du retour.

22 juillet : Mysore

Nous louons un tuktuk pour la journée car nous comptons visiter les environs de Mysore. Notre hôtesse, Ganga Cariappa, nous en propose un qui pratique un tarif de 1200 Rs (20 euros) pour cette prestation. Nous démarrons vers 9h30 du matin pour nous rendre à Chamundi Hill. Ce site comporte le temple Chamundeswari, très fréquenté par de nombreux fidèles, ce qui occasionne une longue file. Il est possible, en payant 100 Rs au lieu de 20, de passer outre cette file... mais l'explication n'est pas donnée en anglais. Un autre temple, plus petit et dédié à Shiva, se trouve lui aussi au sommet de cette colline. En descendant quelque 200 marches, on accède à un gigantesque taureau Nandi monolithique de pierre noire. Vraiment impressionnant.

Mysore 15 Mysore 16
Chamundi Hill  
   
Mysore 17 Mysore 18

 

Nous reprenons notre tuktuk pour faire quelques emplettes dans un magasin d'instruments de musique, puis nous repartons pour la résidence d'été de Tipu Sultan. Il s'agit d'un merveilleux palais, entièrement orné de peintures raffinées. Prix de la visite : 100 Rs par personne, photographies (malheureusement) interdites. Non loin de là se trouve le Gumbaz, soit le mausolée du sultan et de sa famille. Ce bâtiment à base carrée repose sur de magnifiques colonnes de marbre parfaitement noir.

Mysore 19 Mysore 20
Magasin d'instruments de musique Résidence d'été de Tipu Sultan
   
Mysore 22 Mysore 21
Gumbaz  

 

Nous faisons une halte dans une ferme de canne a sucre, et découvrons le processus de fabrication des blocs de sucre de canne pure, non raffinés, non cristallisés, tels qu'ils sont utilisés dans la cuisine régionale, et notamment dans la pâtisserie. Un peu plus loin, nous voyons un artisan fabriquer et décorer des charrettes à bœufs joliment ornées de peintures, à la manière des camions indiens. Plus loin encore, nous regardons quelques femmes fabriquer des bâtonnets d'encens, qu'elles roulent sur une pierre lisse dans un mélange de miel et de charbon de bois, avant de les passer dans une poudre odorante. Tout cela à très grande vitesse, pour un salaire de 30 Rs pour 1000 bâtonnets, à raison de 6000 par jour pour les plus habiles. Nous pénétrons enfin dans le village fortifié de Srirangapatna, qui comporte un grand temple dédié à Vishnou, datant de 894, ainsi qu'une mosquée.

Mysore 23 Mysore 24
Canne à sucre  
   
Mysore 25 Mysore 26
Charrette traditionnelle Fabrication de bâtonnets d'encens

 

Nous reprenons la route de Mysore, et après une dernière halte dans un magasin de parfums, nous prenons congé de notre chauffeur qui nous dépose en ville. Nous prenons notre dîner à l'Ashwamedha Hotel, un restaurant très populaire et purement végétarien, où nous dégustons de succulents thali. Nous marchons ensuite jusqu'au palais de Mysore, afin d'assister aux illuminations qui se déroulent chaque dimanche, de sept à huit. Le palais brille alors dans le soir et la nuit de 97.000 ampoules qui soulignent son architecture. La féerie est totale. Avant de rentrer à la guesthouse pour la dernière fois, nous nous offrons un ultime arrêt gourmand à la pâtisserie Bombay Tiffany, en guise d'adieu à Mysore.

Mysore 27 Mysore 28
 
Mysore 29
 
Mysore 30
 
Mysore 31


Partager cet article

Repost 0
Publié par tables-et-voyages - dans Voyages
commenter cet article

commentaires